×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Khmissa 2005 célèbre les soldates de l’ombre

    Par L'Economiste | Edition N°:1970 Le 03/03/2005 | Partager

    . Hommage aux femmes battantes. Des Egyptiennes candidatesSi l’on devait aujourd’hui décerner un prix au Trophée khmissa, ce serait celui de l’originalité. L’événement, qui récompense les femmes s’étant illustrées dans leur domaine respectif, sort cette année des sentiers battus. Pour cette cinquième édition, il y aura des «stars» comme Hasna Benhassi -médaillée d’argent aux JO d’Athènes- ou Maria Latifi, journaliste et directrice de la nouvelle chaîne éducative nationale. Mais il y aura surtout un hommage aux battantes de l’ombre; celles qui loin des feux de la rampe font marcher le Maroc dans le bon sens. Les téléspectateurs les découvrent via des spots, chaque jours. Il y a l’accoucheuse Aïcha Handara, l’entraîneur de football Nora Jamaoui ou Habiba Boukho de Taounate, une véritable actrice du développement durable. En tout, vingt-cinq nominées au parcours intéressant dans la vie associative, l’entreprise, la culture et le sport. Bien que toutes méritent d’être élues femmes de l’année, cinq seulement repartiront avec le trophée, lancé par les éditions Lilas, éditeur du magazine Citadine. Les Marocains sont invités à participer à leur élection via SMS, coupons-réponses, courrier et Internet. La cérémonie de récompense, qui aura lieu à Marrakech le 5 mars, sera animée par de nombreux artistes comme Faudel et Sophia Essaïdi. La manifestation, parrainée par Lesieur Cristal, prend une dimension internationale. Khmissa s’inscrit aujourd’hui comme un événement aussi incontournable que les césars ou les oscars du cinéma. Sa notoriété a dépassé les frontières du Royaume. D’autres pays sont séduits par ce concept donnant une image nouvelle de la femme et qui peut contribuer à combattre les préjugés. C’est le cas de l’Egypte qui est représentée par cinq candidates. F.E.O.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc