×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Expo 2012: Et Tanger tourne la page

Par L'Economiste | Edition N°:2661 Le 28/11/2007 | Partager

. Le Maroc est passé tout près de l’organisation de l’Expo internationale . Aujourd’hui, il faut capitaliser sur cette expérience On y a cru jusqu’au bout. Mais le Bureau international des expositions (BIE), réuni à Paris ce 26 novembre, en a décidé autrement. C’est finalement Yeosu, en Corée du Sud, qui abritera l’Exposition internationale de 2012. Pourtant, Tanger n’a pas démérité et, à quelques voix (14) près, elle aurait pu y arriver. Le dossier marocain pour Tanger était l’un des plus réussis, de l’avis même du BIE et le dernier show du Royaume a été très applaudi. Aucun regret, donc, à avoir de ce côté-là. Si le verdict laisse un petit goût d’amertume, les Tangérois et le Maroc regardent vers l’avenir. «Car les rêves ne meurent pas», déclare un membre du comité de candidature. Et Tanger a mené un parcours sans faute depuis la présentation officielle de sa candidature en juin 2006. Elle a également porté haut les couleurs de l’Afrique et du monde arabe. De l’avis de nombreux observateurs, le Maroc, avec la candidature de Tanger à l’Exposition internationale 2012, a gagné un positionnement privilégié à l’échelle mondiale. Pour Khalid Naciri, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, le Royaume, en obtenant 63 voix contre 77 prouve qu’il est crédible aux yeux d’une grande partie de communauté internationale. Cet échec n’empêchera pas, en tout cas, la ville de Tanger et l’ensemble de la région du nord à continuer son processus de développement. De grands chantiers sont lancés, d’autres sont en projet.... et le défi aujourd’hui est de les mener à terme dans les meilleures conditions. L’expérience acquise depuis plus d’une année, lors de la campagne pour l’expo 2012, a été bénéfique pour la ville. Le pays a prouvé qu’il était capable de se mesurer à des géants (Corée du Sud) disposant d’atouts et de moyens tout à fait colossaux. Aussi, déjà, la ville a tourné la page et se consacre à son avenir. Les infrastructures prévues seront bien mises en place et les travaux de réaménagement urbain, entamés bien avant l’annonce de la candidature, seront menés à terme.Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc