×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:238 Le 11/07/1996 | Partager

Banque de France: Nouvelle détente sur les taux

La Banque de France a réduit, le jeudi 4 juillet, son taux des appels d'offres de 0,05%, passant de 3,60% à 3,55%. En moins d'un an, la Banque de France a vu ses taux baisser de 1,5%. Ils étaient de 5% au mois de novembre et n'avaient pas changé depuis un an et demi. Le Franc s'en est bien tiré, malgré cette annonce. Il a terminé la journée avec un très bon niveau (une valeur de 3,38 Francs pour 1 Mark).

L'Afrique a désormais son conseil régional de l'épargne

L'Union Monétaire Ouest-Africaine (UMOA) a adopté, le 3 juillet dernier à Dakar, une convention pour la création d'un Conseil régional de l'épargne et du marché financier, rapporte un communiqué officiel. C'est afin d'aider les structures de financement des sept pays membres (Bénin, Burkina, Côte-d'lvoire, Mali, Niger, Sénégal et Togo) que cette convention a été élaborée.

Les participants ont aussi établi les modalités de participation des membres au capital de la Bourse régionale de l'Union.

Les Etats-Unis, premier exportateur d'armes

Les ventes américaines d'armes ont atteint 12 milliards de Dollars en 1994. Les Etats-Unis se classent ainsi au premier rang des exportateurs d'armes dans le monde, rapporte l'Agence américaine pour la maîtrise des armements et des désarmements (ACDA). L'Angleterre vient en deuxième position, avec 15% des ventes mondiales, suivie de la Russie, de l'Allemagne, de la France, de la Chine et du Canada.

France: Les réformes fiscales françaises attendent toujours l'application

Sur 130 articles concernant des mesures fiscales, votées en 1995-96 en France, 74 n'ont toujours pas de texte d'application, rapporte un rapport de la commission des Finances de l'Assemblée, publié le samedi 6 juillet. En outre, certaines mesures fiscales votées depuis 1991 attendent aussi les textes d'application.

Les causes de cette situation, toujours selon ce rapport, reviendraient à la multiplication des mesures fiscales dont la mise en place se révèle difficile.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc