×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    En attendant le Centre de Commerce International : Le Trade Point démarre dans les locaux du CMPE

    Par L'Economiste | Edition N°:259 Le 19/12/1996 | Partager

    Avec l'appui technique de la CNUCED, le CMPE met à la disposition des opérateurs le premier Trade Point pour accéder aux informations commerciales. Les intervenants devront, eux, se préparer à faciliter la réalisation des transactions commerciales.


    LE Centre Marocain de Promotion des Exportations (CMPE) lance ce jeudi 19 décembre un Trade Point pilote. Il s'agit d'un centre de facilitation du commerce mis sur pied avec le soutien de la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED). Tous les prestataires de services, publics ou privés, sont regroupés sous le même toit physique ou virtuel.
    La CNUCED a prévu dans son programme pour l'efficacité commerciale adopté en 1992 l'interconnexion des centres de commerce des pays membres. Plus de 250 Trade Points (TP) sont opérationnels ou en cours d'installation, tous interconnectés au sein du réseau "GTPN".
    Le TP logé dans les locaux du CMPE devra à terme remplir trois fonctions: opportunités d'affaires et informations douanières, échanges de données informatiques (EDI) pour réaliser les transactions et communication à travers notamment la vidéoconférence.

    Une fois connecté au serveur de Genève, le TP sera dans un premier temps axé sur le volet information. Il aura pour mission notamment de centraliser les opportunités d'affaires destinées aux divers opérateurs. Pour ce faire, le CMPE s'est équipé en matériel informatique évalué à plus de 700.000 DH en plus de l'accès à Internet. La CNUCED a mis à la disposition du Centre un serveur pour permettre la diffusion des informations. Les pages Web sont développées à Melbourne en Australie où est basé le Centre de développement du TP des Nations Unies.
    L'équipement mis en place assurera l'échange d'informations entre le TP marocain et les TP étrangers ainsi que l'interconnexion entre tous les participants du TP. De plus, les utilisateurs auront accès directement au TP par voie de communication électronique. "Le CMPE se charge de véhiculer les informations aux PME qui ne sont pas équipées d'un modem", précise M. Lhoucine Agouzoul du Département Information commerciale, chargé du projet TP au CMPE. A cet effet, le Centre prévoit le lancement d'un bulletin hebdomadaire contenant les dernières opportunités d'affaires collectées dans le réseau.

    La phase de réalisation des transactions via le système EDI entre entreprises ou entre les différents intervenants suppose au préalable la standardisation des documents. "Des réunions de travail sont tenues régulièrement, notamment pour impliquer les banques, l'Office des Changes, l'Administration des Douanes dans cette démarche", explique M. Agouzoul. La mise en place du TP pilote peut avoir pour effet de favoriser la constitution d'un guichet unique, à l'instar de la Tunisie. Mais la formule de guichet unique virtuel, où tous les sièges des organismes intervenant dans les transactions de commerce international sont connectés, est également envisageable. Ici aussi, les transactions devront être au préalable standardisées.
    Le CMPE programme en outre la diffusion, via Internet, de "brochures" spécifiant les prestations du Centre et celles du TP.
    Il est prévu en outre d'insérer le contenu de l'offre exportable, notamment des diagnostics sectoriels et des fichiers d'exportateurs.
    Autres services du Centre: les caractéristiques de la société exportatrice, les spécificités de ses produits peuvent figurer dans le Catalogue d'exposition virtuelle.
    "Ce premier TP pilote restera confiné dans une zone d'action limitée même si les autres villes peuvent bénéficier de nos services", est-il précisé. L'extension de l'expérience à d'autres villes reste cependant possible après la phase de rodage du TP pilote.

    Comment ça marche


    L'initiative pour l'efficacité commerciale a été adoptée en février 1992 à Carthagène lors de la 8ème CNUCED. Elle vise à faciliter l'accès des PME au commerce international e t à réduire le coût des opérations. Deux axes: simplifier et harmoniser les procédures du commerce et faciliter l'accès aux nouvelles techniques et aux réseaux d'information. Le Trade Point est un composant essentiel de cette initiative.
    Il se construit autour d'un noeud électronique d'information et de télécommunication pour offrir les différents services (informations, transactions et communication). Son rôle consiste à la fois à collecter l'information à l'échelle nationale et à la diffuser aux autres TP du réseau GTPN. Le lancement du TP passe par la création d'une association locale à but non lucratif qui regroupe des représentants des secteurs privé et public. Le TP devient alors membre de la Fédération Mondiale des Associations pour l'Efficacité Commerciale basée à Genève. Le coût d'installation du TP est en partie couvert par les participants. L'acquisition de l'équipement et logiciels nécessaires à l'installation de noeuds d'information et de télécommunication peut mettre à contribution des instances multilatérales.

    Mouna KABLY


    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc