×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & Carrière
Poste Maroc soigne ses procédures d’achat

Par L'Economiste | Edition N°:2560 Le 02/07/2007 | Partager

. Fournisseurs: Un guichet unique pour suivre vos factures. Appel d’offres: Possibilité de contester les spécificationsReprésentation idéale d’un service public en transition, Poste Maroc regorge encore de lourdeurs héritées d’un passé très récent. Mais certains de ses départements ont bien entamé leur mue. C’est le cas de la direction Achats et Logistique (DAL), avec à sa tête un Jamal Chaarani qui veut tout remuer. «Le règlement intérieur n’est pas un Coran révélé. Il faut le changer quand il se transforme en une source de complications», lance-t-il d’emblée. La procédure est, plus qu’un mot, une religion qui pèse et pèse. Mais elle a de quoi trembler: elle est directement visée par le vent de la modernité. Déjà, tous les appels d’offres sont consultables sur Internet. «Les professionnels peuvent consulter les spécifications qui y sont énoncées et disposent de 21 jours minimum pour formuler leurs constatations». La DAL est tenue de répondre par courrier avec accusé de réception. Les délais de paiement sont suivis de plus près. Leur raccourcissement est brandi comme étant la priorité du moment. Les opérateurs auront affaire à une sorte de guichet unique pour le suivi de leurs paiements. Sis au niveau de la DAL, le service Centralisation du suivi des règlements assure le lien entre le fournisseur, le service Utilisateurs de la prestation et la direction financière. Voilà qui peut réduire sensiblement les délais. Auparavant, les fournisseurs ne savaient pas à quel saint se vouer. «Les compétences des uns et des autres n’étaient pas assez clairement définies», explique Chaarani. Mais avec la nouvelle structure, les entreprises disposent désormais d’un interlocuteur unique. Ouf!La DAL assure l’approvisionnement de l’ensemble des unités de Poste Maroc. Elle gère aussi son patrimoine immobilier. Les achats concernent, d’un côté, les grands investissements, types: extension du réseau, le système d’information, les équipements, le mobilier, etc. De l’autre côté, la DAL alimente le réseau de la Poste des fournitures de fonctionnement (consommables, enveloppes, papier, factures, électricité, eau, téléphone, etc.) Cela représente un budget annuel global de 290 millions de DH à prendre.


Merci au facteur

Une des ambitions de la Poste est de ramener le délai d’arrivée du courrier, au niveau interville, à deux jours. Poste Maroc est, en effet, un réseau assez dense de 1.600 points dont la moitié appartient en propre à l’entreprise publique. C’est toute une refonte de son organisation qui est en jeu. Automatiser le processus, trier le maximum en amont, généraliser l’usage du code postal... La Poste a des enveloppes dans les caisses. Le facteur, jadis simple colporteur de courrier, est au centre de cette nouvelle organisation. Il se voit investi de nouvelles missions. Outre le fait de faire parvenir une lettre, il devra renseigner, sensibiliser et assister. La notion de «service plus» prend ainsi des parts de marché au réflexe «fonctionnarial».Nabil TAOUFIK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc