×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Emploi & Carrière
Les managers qui bougent

Par L'Economiste | Edition N°:2164 Le 05/12/2005 | Partager

. L’assurance à l’export confiée à Nezha LahrichiNezha Lahrichi est le nouveau PDG de la Société marocaine d’assurance à l’exportation (Smaex). Elle quitte ses fonctions de conseillère auprès du Premier ministre pour prendre en charge la gestion du système d’assurance à l’export. Ce changement n’est pas seulement cosmétique, mais il annonce une nouvelle stratégie et une restructuration de la Smaex. Le tout s’inscrit dans une politique globale de soutien aux exportations. Il incombe à cette spécialiste des questions monétaires et financières de mieux faire connaître les risques couverts par cette société. La Smaex est chargée d’assurer pour le compte de l’Etat et sous son contrôle les risques politiques, catastrophiques et de non-transferts. Idem pour les risques commerciaux extraordinaires afférents à l’assurance crédit ainsi que ceux liés à l’assurance prospection et l’assurance foire. Cette lauréate du premier doctorat féminin, ès-sciences économiques, affiche un parcours impressionnant: de l’enseignement au milieu associatif et de l’économie à la maîtrise de dossiers sensibles tels que l’énergie, la pêche, l’habitat et l’emploi. Nezha Lahrichi a touché à tout: élaboration de la loi relative aux télécoms, suivi de l’octroi de la seconde licence, programme des 200.000 logements, tourisme. A la Primature, elle était chargée du suivi des dossiers relatifs au système financier: réformes du marché des capitaux, du secteur des assurances, des institutions financières, accompagnement du projet de repositionnement de la BNDE, participation à la réflexion en cours au sujet du positionnement futur de la CDG.Depuis décembre 2002, elle est membre de la Commission de surveillance de la CDG et membre du Conseil d’administration de l’ANRT (depuis 1998). Nezha Lahrichi a également enseigné à l’ISCAE et à la Faculté de droit et a occupé le poste de directrice de l’Ecole des hautes études de management. Côté recherche et publications, elle a travaillé sur le système financier, la convertibilité du dirham, la libéralisation des changes, la crise asiatique.... Mohamed Chaïbi, PDG de Ciments du MarocLe président-directeur général de Ciments du Maroc, Mohamed Chaibi, est diplômé de l’Ecole Supérieure des Mines de Paris. Après l’obtention de son diplôme en 1975, il prend en charge l’exploitation des mines d’une filiale de l’ONA, dont il devient directeur adjoint. Trois ans après, il rejoint la Société des Ciments Français qui le nomme en 1979 directeur de sa filiale au Maroc, la Société des Ciments d’Agadir (SCA) qu’il va développer, notamment par des extensions de capacité et la création de Cimasfi, une nouvelle cimenterie à Safi. Cette dernière fusionne en 1990 avec SCA pour devenir Ciments du Maroc, qui absorbera, en 1999, Asmar (cimenterie de Marrakech). Mohamed Chaïbi est alors nommé PDG de la nouvelle entité. Parallèlement, une filiale, Betomar, est créée pour développer l’activité des matériaux de construction (béton prêt à l’emploi et granulats). Actuellement, il gère plus de 1.000 personnes, 3 cimenteries d’une capacité globale de 3.000.000 tonnes, un centre de broyage à Laâyoune, un terminal de ciment, 16 centrales à béton et 4 carrières.Mohamed Chaïbi est également président de l’Association Professionnelle des cimentiers (APC), de la Commission Entreprise et Développement Durable de la CGEM, et du Centre Marocain de Production Propre (CMPP).Marié et père de trois enfants, Chaïbi a été décoré du Wissam El Arch au titre de sa contribution pour le développement du groupe et l’investissement privé au Maroc.. Sammy Ketz, nouveau directeur de l’AFP-MarocL’Agence France Presse pour le Maroc (AFP-Maroc) a un nouveau directeur, qui arrive de Bagdad. C’est Sammy Ketz, qui a pris récemment ses fonctions à la tête du bureau de l’Agence internationale à Rabat. Avant sa désignation pour cette mission, Sammy Ketz a occupé plusieurs postes de responsabilité. Il était envoyé spécial puis directeur du bureau de Bagdad (2003-2005), chef de projet d’une agence économique et financière pour le monde arabe, directeur régional pour le Moyen-Orient basé à Chypre, directeur du bureau du Caire et directeur du bureau de Jérusalem. Sammy Ketz a intégré l’AFP en 1975. Il est marié et père d’un enfant. . Adil Bennani, nouveau patron de Toyota du MarocA 33 ans, Adil Bennani vient d’être nommé directeur général de Toyota du Maroc, filiale du groupe saoudien Abdullatif Jameel. Lauréat de l’ESG de Paris, il assurait jusque-là la fonction de directeur commercial et marketing de Toyota, puis de Lexus. Il a été chargé par la maison mère de mener une nouvelle politique de communication centrée sur l’amélioration de l’image de la marque. Mission accomplie avec succès puisque Toyota a enregistré une croissance de ses ventes de plus de 120%, avec une part de marché qui dépasse actuellement les 14%.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc