×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Echanges extérieurs: Toujours l’effet pétrole

Par L'Economiste | Edition N°:2851 Le 02/09/2008 | Partager

. 20 milliards de DH d’achat de pétrole brut à fin juillet. Les entreprises importent pour s’équiper aussiRien de vraiment nouveau dans la structure de l’import-export. Selon les données du mois de juillet 2008 en provenance de l’Office des changes, la balance commerciale au titre des biens et services (en termes FOB/FOB pour les biens) fait ressortir un taux de couverture de 75,5% contre 81,9% à fin juillet 2007. La manne des phosphates continue de tirer les résultats des échanges extérieurs vers le haut. A fin juillet 2008, les exportations de marchandises, exprimées FOB, ont connu une envolée de 28,7%, et ont porté l’encours à 93,79 milliards de DH, contre 72,90 milliards une année auparavant. Cette évolution est imputable aux exportations des phosphates et dérivés. Celles-ci ont plus que doublé, passant à 31,01 milliards de DH contre 12,07 milliards. La part des produits issus du phosphate dans le total des exportations est ainsi passée à 33,1% contre 16,6% à fin juillet 2007. Les statistiques détaillées démontrent que la hausse enregistrée dans les ventes n’a pas atteint tous les secteurs. Les demi-produits ont augmenté de 65,5%, évoluant de ce fait de 31,75 milliards contre 19,19 milliards de DH à fin juillet 2007. Quant aux produits bruts, ils se sont également inscrits dans cette tendance haussière, en passant de 7,18 à 14,49 milliards de DH. Cette dernière progression a été le fait des produits d’origine minérale, notamment le phosphate, dont le prix moyen a plus que triplé, passant de 407 à 1.279 DH la tonne. Par contre, les produits bruts d’origine animale et végétale ont accusé une baisse de 3,3%, soit -48,3 milliards de DH. Autre hausse constatée, celle de la vente des produits finis d’équipement, dont l’encours à fin juillet s’est arrêté à 9,41 milliards de DH. Cette progression de 14,4% est essentiellement due à la hausse des exportations des fils de câbles pour l’électricité (+14,7%) et des voitures industrielles (+64,8%). Les produits alimentaires ont également suivi la tendance, en progressant de 7,9% pour s’arrêter à 16,06 milliards de DH. En revanche, les ventes de produits finis de consommation ont toujours du plomb dans l’aile, en témoigne le repli de 4,8% affiché à fin juillet. Le constat ne date pas d’hier (cf. www.leconomiste.com), et il est toujours attribué au recul des produits confectionnés (-5,8%) et des articles de bonneterie (-13,8%).Pour ce qui est du commerce extérieur de services, il s’est généralement établi sur la vague haussière, exception faite des services de communication (-11,7%). Ainsi, de janvier à juillet 2008, les recettes voyages ont légèrement grimpé de 1,8%, pour atteindre 31,73 milliards de DH. Une performance moindre que celle des services de transport, qui affichent une progression de 12,2%, soit 9,89 milliards de DH contre 8,82 milliards à fin juillet 2007. Quant aux recettes des centres d’appels, elles ont augmenté de 22,8% pour s’établir à 1,77 milliard de DH à fin juillet.La tendance va toujours crescendo au niveau des importations. Celles-ci ont augmenté de 27,7%, soit 43,23 milliards de DH de plus comparées à la même période de l’année précédente. Cette évolution est à attribuer pour 51,4% aux acquisitions de produits énergétiques (+14,25 milliards de DH) et des biens d’équipement (+7,59%). Les importations de marchandises évaluées CAF ont atteint une valeur de 184,61 milliards de DH, soit une hausse de 29,9%. Le pétrole brut est toujours autant demandé, puisque ses achats se sont accrus de 44,1% pour atteindre 19,94 milliards de DH à fin juillet. Le prix moyen de la tonne importée a grimpé de 54,3%, soit 5.918 DH la tonne contre 3.836 DH une année auparavant. Quant aux importations hors pétrole, elles ont également augmenté de l’ordre de 28,4%.L’approvisionnement en produits alimentaires a été conséquent: 40,4% de plus qu’en juillet 2007. Le blé, le maïs et le beurre ont constitué l’essentiel de ces importations. Quant aux produits finis de consommation, leur progression de 11,6% les conduit à un résultat de 31,15 milliards de DH. Selon l’Office des changes, «cette évolution s’explique par la hausse des acquisitions des voitures de tourisme, de médicaments et de parties de carrosserie». Les recettes en provenance des MRE n’ont pas enregistré de grande performance, seulement 5,2%, soit 1,62 milliard de DH de plus par rapport à juillet 2007. Quant aux recettes des investissements et prêts privés étrangers, elles se sont établies à 20,52 milliards de DH contre 23,38 milliards une année auparavant. La régression enregistrée est de 12,3%, soit 2,865 milliards de DH. Pour ce qui est des règlements entre le Maroc et l’étranger, ils se sont accrus de 13,2%, pour s’établir à 383,20 milliards de DH à fin juillet.A.B

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc