×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Céréales: Les Français jouent la séduction

    Par L'Economiste | Edition N°:599 Le 21/09/1999 | Partager

    · Un séminaire de promotion de la qualité du blé français sera organisé courant novembre à Casablanca

    · Pour cette récolte, la qualité du blé marocain est qualifiée de bonne à très bonne par l'ONICL


    La cour des grands céréaliers mondiaux au Maroc se poursuit. Après l'octroi en août par les Etats-Unis d'un don pour financer des importations marocaines de céréales, c'est au tour des Français de passer à l'action pour vanter les mérites de leur production. France Export Céréales, l'organisme chargé de la promotion des céréales françaises, organisera début novembre un séminaire de présentation de la récolte française de cette année, centré sur la qualité des céréales françaises. Grande nouveauté annoncée pour ce séminaire franco-marocain, la présentation de la toute nouvelle grille de classification établie par les professionnels français pour évaluer la qualité des blés de l'Hexagone.
    Pour M. Yann Lebeau, chargé de mission de France Export Céréales au Maroc, «cet outil devrait permettre aux acheteurs marocains de mieux négocier la passation de leurs commandes, puisqu'il leur fournit un élément de repère objectif pour l'évaluation de la qualité de leurs achats».
    En tout cas, cette grille vient à point nommé, à un moment où les achats céréaliers escomptés sont des plus importants. Le Maroc devra importer cette année plus de 4,8 millions de tonnes pour couvrir son déficit.

    Sécheresse oblige, la collecte de blé tendre régresse de près du tiers par rapport à l'année dernière et passe de 9,5 millions de quintaux à la même période de 1998 à 6,7 millions au 31 août.
    La collecte globale, toutes céréales confondues, est de 6,87 millions de quintaux, composés à 98,3% de blé tendre. Pour cette denrée, les commerçants restent toujours l'opérateur de référence. Ils s'octroient plus de 65% de la collecte, soit 4,3 millions de quintaux. Les coopératives voient leur part augmenter pour se stabiliser à 24% de la collecte. En revanche, les minoteries restent assez frileuses en ce qui concerne la récolte nationale et se tournent beaucoup plus vers les importations, françaises principalement. Leur intervention reste inférieure à 800 mille quintaux (11% de la collecte).
    Etablies par l'ONICL (Office National Interprofessionnel des Céréales et Légumineuses), ces statistiques concernant la commercialisation des céréales de la récolte 1999 montrent une nette concentration régionale des achats. Plus de 80% de la collecte s'est effectuée au niveau des régions du Centre, du Centre-Nord et du Centre-Sud.
    Concernant les cours des céréales, le prix d'achat à la production du blé tendre depuis le début de la campagne jusqu'au 31 août a atteint, en moyenne, 251,4DH/q. Le prix le plus bas (242DH/q) a été relevé au niveau de la place céréalière de Kénitra. Le plus haut, 270DH/q, est intervenu à Meknès.


    L'ONICL évalue la qualité de la récolte 1999


    Si le volume récolté a pris un coup suite à l'effet de la sécheresse, la qualité, elle, a effectué un saut vers le haut. Ainsi, selon les analyses des échantillons de blé tendre par le laboratoire de l'ONICL, la qualité technologique et physique de la récolte 1999 est bonne à très bonne par rapport à celle de la récolte antérieure. Que ce soit par le niveau des grains germés, la teneur en protéines, où par les autres critères requis pour les besoins de la panification. Sur le plan quantitatif, le volume de la collecte de céréales représente 19,3% de la production, malgré le niveau modeste de celle-ci. A titre de comparaison, ce taux n'était que de 15,9% pour la récolte record de 1996, de 10,1% pour celle de 1997 et de 15,2% en 1998.

    Ghassa KHABER

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc