×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2126 Le 10/10/2005 | Partager

. France: Débat au Parlement sur la privatisation des autoroutesLe Parlement débattra mardi et mercredi 12 octobre de la prochaine privatisation des sociétés d’autoroutes françaises, qui a suscité une polémique cet été, sans peser sur le processus puisque le gouvernement s’apprête à lancer le deuxième tour des appels d’offres. Annoncée le 8 juin par le Premier ministre Dominique de Villepin, la privatisation des trois sociétés ASF, Sanef et APRR, a été lancée un mois et demi plus tard par un appel à candidatures avec une remise des offres fin août. Quelque 18 investisseurs français et étrangers se sont mis sur les rangs, dont nombre de groupes espagnols. Le leader de l’UDF, François Bayrou, avait initié la polémique en dénonçant “une privatisation en catimini” en plein coeur de l’été, et menacé d’un recours au Conseil d’Etat.Pour calmer le jeu, à gauche mais aussi au sein de son propre camp, le gouvernement a alors programmé deux jours de débats sans vote, à l’Assemblée mardi et au Sénat mercredi.. Réunion OMC à Hong Kong: Des périmètres réservés aux manifestantsLes autorités hongkongaises ont annoncé vendredi 7 octobre que des périmètres spécifiques seront réservés aux manifestants lors de la conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en décembre.Deux terrains de football, un terrain de sport et une aire pour le  déchargement des bateaux sur le port seront mis à disposition des protestataires, selon la même source. Cette décision intervient peu après qu’une association locale de lutte contre l’OMC a menacé de claquer la porte des discussions sur la sécurité avec le gouvernement en l’absence de compromis sur l’attribution d’espaces.Quelque 10.000 manifestants locaux et étrangers sont attendus du 13 au 18 décembre lors de la conférence des ministres des Finances des 148 pays membres de l’OMC.. Rail: Les ministres de l’UE prudents sur la libéralisation du trafic Les ministres européens des Transports se sont montrés, jeudi 6 octobre à Luxembourg, plus réservés que le Parlement européen (PE) sur le calendrier de la libéralisation du transport ferroviaire de passagers, selon des sources européennes concordantes. Les ministres qui se sont exprimés jeudi «étaient généralement favorables à l’ouverture du transport international» de passagers à l’horizon 2010, a indiqué devant la presse le secrétaire d’Etat britannique aux Transports, Alistair Darling, à l’issue de la réunion ministérielle. Comme la Commission européenne, la majorité des ministres des 25 s’opposent à la date de 2008 demandée par les Eurodéputés pour ouvrir le transport international de passagers et jugent prématuré d’envisager à ce stade la libéralisation du trafic national. Mais si la plupart d’entre eux demandent une approche «graduelle», ils ne rejettent pas en bloc le principe même d’une ouverture de ce marché domestique à terme. . GB: Aide publique pour réduire la fracture numériqueLa Commission européenne a autorisé, jeudi 6 octobre, un programme britannique d’aides publiques visant à combler la fracture numérique entre certaines régions d’Angleterre qui disposent actuellement de l’accès rapide à l’Internet et celles qui ne l’ont pas. «Le caractère rural et l’éloignement géographique des régions concernées en font en effet une cible peu attrayante pour les investissements des fournisseurs de services à large bande», ont expliqué les services européens de la Concurrence dans un communiqué. Selon Bruxelles, ce projet permettra donc d’offrir des communications à large bande dans les Midlands et le sud-ouest de l’Angleterre, «qui sont des régions insuffisamment desservies actuellement». La Commission a considéré que ces aides d’Etat n’étaient «pas susceptibles de créer une distorsion excessive de la concurrence dans le marché unique». Bruxelles a déjà adopté des décisions similaires ces derniers mois concernant le financement public de projets de communication à large bande dans d’autres régions du Royaume-Uni.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc