×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Aérien: Les négociations coincent toujours

Par L'Economiste | Edition N°:1770 Le 18/05/2004 | Partager

. L’accès des compagnies européennes au marché intérieur américain… l’obstacle Les négociations entre l’Union européenne et les Etats-Unis sur les droits de trafic aérien butent toujours sur l’accès des compagnies européennes au marché américain. L’UE attend, désormais, des “propositions” américaines, a indiqué récemment la Commission européenne. En effet, le cinquième tour de négociations qui a eu lieu entre les experts des deux parties, la semaine dernière, n’a pas permis de débloquer certains aspects sensibles des négociations. Certes, des avancées substantielles ont été enregistrées, mais “les négociations sont restées bloquées sur des questions cruciales que sont l’accès des compagnies européennes au marché intérieur américain et leur droit de propriété aux Etats-Unis”, souligne Gilles Gantelet, porte-parole de Palacio. Bruxelles attend désormais des “propositions américaines”, en particulier pour faciliter l’accès des compagnies européennes au marché aérien américain, leur permettant de desservir plusieurs aéroports aux Etats-Unis, souligne le porte-parole. Pour rappel, les négociateurs américains ont refusé la formule proposée par les Européens, qui consistait à accorder à une compagnie européenne le droit de faire du cabotage, c’est-à-dire de prolonger une liaison transatlantique en desservant un deuxième aéroport sur le territoire américain. Les compagnies américaines, elles, ont déjà le droit de prolonger leurs liaisons transatlantiques sur le continent européen. Pour sortir de cette impasse, les négociateurs européens ont proposé “le partage de code”, une formule qui permettrait à une compagnie européenne d’accéder au marché aérien américain via un accord avec une compagnie américaine. Pour l’heure, Washington n’a pas encore donné sa réponse à cette offre. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc