×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Koweït: Les femmes peuvent enfin voter

Par L'Economiste | Edition N°:1770 Le 18/05/2004 | Partager

. But: Elargir la participation populaire au ParlementLE gouvernement koweïtien a annoncé dimanche dernier avoir approuvé un projet de loi accordant aux femmes le droit de vote et d’éligibilité pour les prochaines élections parlementaires.Dans un communiqué publié au terme de sa réunion hebdomadaire, le Conseil des ministres a examiné un projet d’amendement de la loi électorale de 1962 «pour permettre aux Koweïtiennes d’exercer leur droit de vote et d’éligibilité». Le cabinet a justifié cette initiative par «son souci d’élargir la participation populaire au Parlement» et l’intérêt qu’il porte au «rôle vital et important que joue la femme pour l’édification et le développement de la société koweïtienne». La Constitution du Koweït garantit en théorie l’égalité entre les sexes mais la loi électorale n’accorde le droit de vote qu’aux hommes.L’émir Jaber Al-Ahmad Al-Sabah avait promulgué en mai 1999 un décret accordant le droit de vote et d’éligibilité aux femmes, qui avait été approuvé par le gouvernement. Mais le Parlement l’avait rejeté en novembre de la même année, sous la pression des députés islamistes et des tribaux.En 2002, la Cour constitutionnelle, la plus haute instance judiciaire au Koweït et dont les verdicts sont sans appel, avait rejeté deux recours introduits par deux militantes réclamant le droit au vote pour les femmes.La nouvelle initiative du gouvernement intervient sur fond d’une polémique entre les 15 membres du bloc islamique au Parlement et le gouvernement sur l’autorisation d’un concert de jeunes participants de l’émission télévisée libanaise «Star Academy» jugée «indécente».En juillet 2003, le Premier ministre, Cheikh Sabah Al-Ahmed Al-Sabah, avait promis devant le Parlement de relancer les efforts pour amender la loi électorale donnant aux femmes leurs droits politiques.En mars, une commission parlementaire a rejeté un projet de loi gouvernemental octroyant aux femmes le droit de vote et d’éligibilité aux prochaines élections municipales. Le projet avait été soumis en octobre 2003 par le gouvernement au Parlement dans le cadre d’une nouvelle loi sur les municipales.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc