×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Entreprises familiales
    Un guide et un portail pour favoriser la transmission

    Par L'Economiste | Edition N°:3682 Le 21/12/2011 | Partager
    Le site web opérationnel en 2012
    Conseils pratiques sur les volets juridique, financier et fiscal

    Le guide d’information, qui vient d’être édité par BDO et l’ANPME, se veut un outil destiné à aider les entrepreneurs à réussir le processus de transmission

    LE manque de formation et d’information est l’un des handicaps majeurs pour la transmission des entreprises familiales. C’est ce qui ressort de la deuxième édition du baromètre de transmission de l’entreprise familiale (cf. www.leconomiste.com, édition du 20 décembre 2011). Pour y remédier, un guide et une bourse de transmission ont été réalisés par le cabinet BDO et l’Agence nationale des PME (ANPME). Objectif: sensibiliser, former et informer à la fois les cédants et les repreneurs. A cet effet, un portail de la transmission de l’entreprise sera lancé début 2012, a annoncé Latifa Echihabi, DG de l’ANMPE, lors de la conférence de présentation des résultats du baromètre de la transmission d’entreprises familiales qui s’est tenue lundi 19 décembre à Casablanca. Ce site sera doté d’une banque de données informatisée et une bourse d’échange cédants-repreneurs, affirme-t-elle. «Il s’agit en fait d’un espace de mise en relation comprenant également des informations et des conseils pratiques pour orienter les entreprises intéressées», affirme Hanane Sadeq, chef de division marketing, études et coopération à l’ANPME. Il comportera également un référencement des intervenants et prestataires dans le domaine de la transmission d’entreprises ainsi que les dispositifs et mécanismes d’appui à ce type d’opérations. .
    Quant au guide d’information, qui vient d’être édité, il se veut un outil destiné à aider les entrepreneurs à réussir le processus de transmission. «Téléchargeable sur le site de BDO et de l’ANPME, ce guide a été aussi envoyé aux entreprises», indique Hanane Sadeq.
    Outre les extraits des résultats du dernier baromètre de la transmission, le guide aborde des questions pratiques. Parmi lesquelles figurent la préparation de la reprise/cession, l’information, la valorisation de l’entreprise, l’optimisation de la fiscalité de la cession/reprise, les volets juridique et financier de l’opération ainsi que la gestion de l’après-transmission.  Le guide est en quelque sorte une réponse aux recommandations du baromètre qui a préconisé, entre autres, l’accompagnement des entrepreneurs dans le processus de transmission en fournissant des conseils pratiques notamment sur les volets juridique, financier et fiscal. En effet, très souvent, la fiscalité est citée comme un frein majeur à la transmission, car il s’agit d’un volet complexe pour les non-initiés, d’où le besoin de recourir à un fiscaliste. A l’heure actuelle, il n’existe pas d’incitations fiscales à ce genre d’opérations, note le baromètre de la transmission de l’entreprise familiale. Cependant, un fonds public-privé doté de près de 750 millions est disponible pour le développement de ce type de transmission.
    Le choix du véhicule juridique est également l’un des points bloquants pour les dirigeants, selon le baromètre. Aussi, le guide passe en revue les différents types d’entreprises et conseille de recourir aux services d’un spécialiste qui présentera tous les montages juridiques au chef d’entreprise qui fera son choix final.
    Autre difficulté citée par les dirigeants: le financement. Souvent l’acquéreur ne dispose pas des fonds nécessaires pour la reprise. La solution reste alors de recourir à un emprunt (banque ou capital-investissement). Le guide conseille à l’entrepreneur de soigner son business-plan pour s’assurer l’adhésion des financeurs.
    Autre aspect et non des moindres: gérer l’après-transmission. Une étape primordiale, car faire le deuil de son entreprise et de sa vie professionnelle peut être extrêmement difficile.

    Quelques recommandations

    L’obtention d’informations qualitatives et quantitatives sur la transmission se révèle complexe. Pour pallier ce manque, le baromètre de la transmission de l’entreprise familiale préconise entre autres de:
    - Mettre à disposition des cédants-repreneurs d’un kit «transmission d’entreprise»
    - Créer des banques de données informatisées facilitant la recherche et le partage d’information ainsi qu’une bourse d’échange
    - Prévoir un magazine interne sur la transmission d’entreprises
    - Organiser des assises nationales et régionales sur la thématique
    - Créer des guides d’information distribués auprès du ministère du Commerce et de l’industrie, de l’ANPME, du Centre régional des investissements et du Centre des jeunes dirigeants.

    A. E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc