×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Nintendo lance sa dernière console

    Par L'Economiste | Edition N°:1909 Le 03/12/2004 | Partager

    . Le fabricant japonais assure qu’il n’y aura pas de pénurie  La très attendue nouvelle console de jeux vidéo portable de Nintendo, baptisée DS, a débarqué hier à Tokyo, au prix de 113,94 euros, et, à la surprise générale, il y en a eu pour tout le monde. Nintendo, qui avait mis en place il y a un mois, un système de précommande via les détaillants, avait livré 500.000 DS aux distributeurs à travers le Japon.Les amateurs les plus prudents qui avaient passé commande et payé l’objet convoité depuis un mois étaient donc certains de l’avoir, sans devoir faire la queue dès l’aube devant les boutiques spécialisées de la capitale.En conséquence, les hordes de clients qui, à chaque sortie de nouvelle console, s’alignent pendant des heures avant l’ouverture devant les enseignes de jeux d’Akihabara, n’étaient pas au rendez-vous. «Quant à ceux qui n’avaient pas réservé, ils se sont sans doute dit qu’il était inutile de venir, qu’il n’y aurait pas de DS pour eux en raison d’un nombre de commandes supérieur aux prévisions de Nintendo à en croire journaux et télé», explique-t-il. La Play Station Portable (PSP), nouvelle console portable de Sony qui fait son entrée sur ce segment dominé par Nintendo, sera quant à elle mise en vente le 12 décembre au Japon au prix de 152,42 euros. «Peut-être que certaines personnes veulent attendre pour pouvoir comparer les deux avant de se décider», renchérit un vendeur. C’est à l’issue du week-end que l’on pourra vraiment mesurer l’engouement du public pour cette console, et après le 12 décembre que l’on pourra comparer laquelle, de la DS de Nintendo ou de la PSP de Sony, aura suscité le plus d’enthousiasme dès le premier jour, et le moins de déception les jours suivants. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc