×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    La machine Décathlon se déploie à Marrakech

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5425 Le 04/01/2019 | Partager
    Un 2e magasin pour 65 millions de DH, le 13e à travers le pays
    L’enseigne inaugure un nouveau concept de flagship store
    Et accélère la cadence des ouvertures au Maroc et en Afrique
    decathlon-magasins-025.jpg

    Le nouveau magasin de Marrakech Targa propose 1.500 produits référencés et un parcours client où l’on peut tester les produits via des zones de test dédiées et sécurisées (Ph. Mokhtari)

    Les férus d’articles de sport sont servis. Pour son 2e magasin à Marrakech et 13e au Maroc,  Décathlon a vu très grand. Le site, sis sur la route de Targa s’étale sur une superficie de vente de 2.550 m² et propose 1.500 produits référencés. Un 12e magasin pour la marque qui a nécessité un investissement de 65 MDH avec à la clé la création de 70 postes directs.

    «Si le premier objectif est de rendre le sport accessible à tous, avec des prix tirés vers le bas, nous sommes aussi créateur de richesses», indique le management de la marque. Le nouveau magasin est un flagship store avec plusieurs nouveautés, une segmentation plus ergonomique des produits et surtout des zones test. En effet, il est désormais possible de tester un grand nombre de produits dans des zones dédiées (basket ball, mini playground foot…).

    «C’est ce genre de flagship store que nous souhaitons développer au Maroc et en Afrique», explique  Khalid Mounacir, directeur de développement chez Décathlon Maroc. En effet, 2019 sera celle de l’accélération du développement du groupe au Maroc avec plusieurs ouvertures prévues dont celle de Marina Casablanca, indique Mounacir.

    Parallèlement à l’extension au Maroc, la marque suit sa route en Côte d’Ivoire, en Egypte, en Tunisie et en Afrique du Sud. Le choix du Royaume comme porte d’entrée sur le continent était donc logique. La plateforme logistique de Tanger joue aussi un rôle déterminant dans cette présence sur le continent africain. Garantir les prix les plus bas possible est l’ADN du groupe.

    Pour cela, il a opté pour un modèle de fonctionnement qui se base sur la réduction des marges et les délais de livraison minimes. Pour rappel, le Maroc a été la première destination africaine du groupe, avec l’ouverture en 1994 d’un local de production à Casablanca. En 2009, l’entreprise se dote d’une usine de fabrication. C’est à partir de cette année que le groupe va devenir un acteur majeur dans la production textile et du commerce et distribution de produits sportifs au Maroc. 

    Pour 2018,  la marque française devrait atteindre un CA de près 900 millions. Dans le monde, la marque a réalisé en 2017 un chiffre d’affaire de près de 11 milliards d’euros. Ses bons chiffres, elle les doit notamment à sa stratégie internationale. En effet, à peine 31% de son CA est réalisé en France et le reste par ses filiales à l’international. Au total la marque possède désormais 1.429 points de vente (hors franchises) et est installée dans 47 pays.

    Badra BERRISSOULE

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc