×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    Agriculture Marrakech-Safi
    Olives, pommes, ovins... les filières qui cartonnent

    Par Stéphanie JACOB | Edition N°:4860 Le 21/09/2016 | Partager
    Elles sont soutenues par le Fonds international de développement agricole
    Assistance technique, irrigation, équipements… pour plus de rendements
    olive_marrakceh_safi_060.jpg

    En 2013, Kanayo F. Nwanze, président du Fida, était venu rencontrer les femmes d’Asni, bénéficiaires des actions lancées par le fonds international. Ce soutien financier continue ses réalisations encore aujourd’hui avec comme objectif le «30 par 30», soit l’éradication de 30% de la pauvreté d’ici à 2030 (Ph. Mokhtari)

    Les olives, les pommes et la viande ovine sont les 3 filières soutenues par le Fonds international de développement agricole (FIDA). La 2e phase de ses actions qui ont pour but de renforcer les capacités de gestion et de développement local des populations rurales. En effet, en octobre 2013, le président du Fida, Kanayo F. Nwanze, était venu sur place à Asni rencontrer les femmes bénéficiaires et constater lui-même les acquis de ce partenariat avec le Maroc. L’occasion pour lui de rappeler l’objectif majeur du fonds international: le «30 par 30», soit l’éradication de 30% de la pauvreté d’ici à 2030. Il s’agissait là d’un premier projet, qui a servi de tremplin à d’autres actions dans le pays. Détails des actuelles réalisations pour faire décoller le secteur agricole.

    ■ Filière olive

    olive_060.jpg

    Différents axes d’intervention sont mis en place, dans le cadre du financement de la filière olive par le Fida, comme le renforcement des capacités techniques des agriculteurs pour l’adoption des itinéraires techniques sur les bonnes pratiques agricoles, le tout déployé sur une superficie de 3.000 ha

    4 communes rurales sont concernées et réunissent 1.700 exploitations ciblées pour 13.600 bénéficiaires. Priorité est donc laissée aux exploitations de moins de 5 hectares à Sidi Belhaj, Ouled Mt’aa, Amghras (cercle d’Amizmiz) et Ouirgane (cercle d’Asni). Différents axes d’intervention sont mis en place comme le renforcement des capacités techniques des agriculteurs pour l’adoption des itinéraires techniques sur les bonnes pratiques agricoles, le tout déployé sur une superficie de 3.000 ha. Assistance technique de proximité, constitution d’équipes-métiers de proximité qualifiées et organisées en coopératives pour des prestations de services (taille, contrôle phytosanitaire, de fertilisation et récolte) aux agriculteurs. Mais aussi amélioration et rationalisation de l’utilisation de l’eau d’irrigation grâce à la réfection de 2 ouvrages de dérivation, à l’aménagement de 3 sources, au revêtement d’une dizaine de km de séguias et à la construction de 2 bassins de stockage. Le renforcement d’une unité de transformation en équipements de mise en bouteille et de stockage d’huile est également au programme, tout comme l’installation de 3 unités de valorisation des produits (savon, conserves d’olives de table et tapenade) et leur encadrement entre aspects techniques, hygiène, qualité, environnement et certification/labellisation. Un tour d’horizon complet de la filière olive, qui permet d’améliorer les circuits de commercialisation des produits et sous-produits des filières.

    ■ Filière pomme

    pomme_060.jpg

    Au total, 1.500 exploitations pour 12.000 bénéficiaires sont concernées dans le cadre du financement de la filière pomme par le Fida

    Les communes rurales concernées par la filière pomme sont Azegour, Anougal, Talat N’yaacoub, Ighil, Ouirgane, Imegdal et Ljoukak. Au total, 1.500 exploitations pour 12.000 bénéficiaires. Ici, l’objectif est d’étendre les plantations sur 230 ha avec le même accompagnement vers les bonnes pratiques agricoles. L’eau d’irrigation étant bien sûr rationalisée avec la réfection de 2 prises de dérivation, le revêtement de 5 km de séguias, l’aménagement de 3 sources et la construction de 3 bassins de stockage. Trois petites unités pour l’emballage des pommes sont prévues, ainsi que 2 petites unités de valorisation (vinaigre et compote).

     

     

    ■ Filière viande ovine

    viande_ovine_060.jpg

    L’appui du Fida aux éleveurs de la filière viande ovine est organisé au bénéfice de 800 ménages d’éleveurs

    L’appui aux éleveurs des communes rurales de Sidi Belhaj, Ouled Mt’aa, Lalla Takerkoust, Tizguine et Ouzguita est organisé au bénéfice de 800 ménages d’éleveurs. A cette occasion, 4 nouveaux groupements sont créés, et le groupement existant est renforcé. La stratégie s’appuie sur une distribution de 160 béliers afin d’améliorer la génétique. Le programme prévoit également l’aménagement et l’équipement de 42 bergeries, l’amélioration des disponibilités fourragères par la construction de 5 centres de stockage d’aliments de bétail (un centre/groupement) et la formation et l’encadrement rapproché des éleveurs pour l’amélioration des techniques de conduite des élevages. En aval, il s’agit de miser sur la valorisation des produits par la mise en place d’une unité de traitement des peaux et de valorisation du cuir, d’un centre pour la collecte et le traitement de la laine pour les cinq groupements, de 2 projets d’élevage Sardi au profit des femmes et d’un projet de tissage. A cela s’ajoute le projet d’un espace d’exposition (kiosque) des produits de valorisation du cuir et d’un stand à Aïd Al Adha pour la vente des animaux.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc