×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Journée nationale du migrant: Grand raout à Agadir

    Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:4833 Le 11/08/2016 | Partager
    Activation d’une cellule dédiée aux MRE à la wilaya Souss-Massa
    Droit de participer aux prochaines élections législatives… une des revendications

    Les membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger (MRE)  sont venus en force pour participer à la Journée nationale du migrant organisée ce mercredi 10 août à la Chambre de commerce, de services et d’industrie (CCIS) Souss-Massa à Agadir. «Nos jeunes à l’étranger: énergies, défis et paris d’avenir» est le thème retenu lors de cette rencontre qui a été l’occasion pour certains de recevoir les hommages qui leur sont rendus suite à leur implication dans le développement et le rayonnement de leur pays d’origine à l’international. Pour d’autres, pour exposer leurs problèmes et exprimer leurs doléances. «Nous sommes tout le temps confrontés à des difficultés administratives, le consulat marocain fait peu de cas de nos problèmes et les laisse traîner!», s’est écrié un MRE en colère en pleine allocution d’Anis Birou, ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration. D’autres problèmes ont été soulevés, dont notamment sur le plan politique, celui sur le droit de participer aux prochaines élections législatives du 7 octobre 2016, conformément aux dispositions de la Constitution. «Il est impératif d’améliorer les prestations offertes aux Marocains résidant à l’étranger et de traiter les contraintes qu’ils rencontrent avec sérieux et réalisme», a déclaré Anis Birou. «Nous travaillons en étroite collaboration avec d’autres départements et institutions publiques, concernés par la dimention migratoire pour soutenir et accompagner nos MRE», a-t-il ajouté. Le ministre a aussi insisté sur l’intérêt de tirer profit de l’expérience des Marocains du monde se trouvant dans près d’une centaine de pays à travers le globe. Et qui sont toujours attachés à leur pays d’origine et dont certains envisagent de revenir s’y installer.
    Par ailleurs, l’activation de la cellule dédiée aux MRE au niveau de la wilaya Souss-Massa a été annoncée à l’assistance. Ceci, en plus du perfectionnement du service des affaires juridiques et du contentieux pour traiter les doléances des Marocains du monde. Les porteurs de projets d’investissement ont par ailleurs été invités à s’adresser au Centre régional d’investissement (CRI) Souss-Massa en tant que guichet unique, habilité à les accompagner dans le montage de leurs projets. «Il est important que vous ayez affaire à un seul interlocuteur pour vous faciliter la procédure», a déclaré Zineb El Adaoui, wali de la région et gouverneur de la préfecture Agadir Ida Ouatanane. A ce propos, le CRI a mis en exergue toutes les opportunités économiques d’investissement dans la région. Dans ce sens, Agadir Land, le plus gros projet d’animation de la région et qui verra le jour en 2017, est en cours de réalisation par un MRE originaire de la région.

    Quelques chiffres…

    Sur les 5 millions de MRE, près de 48% sont des femmes, 67% se sont rendus au moins une fois au Maroc et 71% maîtrisent la langue arabe ou amazighe.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc