L'Edito

Pas étonnant

Par Nadia SALAH| Edition N°:5195 Le 25/01/2018 | Partager
nadia_salah.jpg

Entre Davos et Marrakech cette semaine, le FMI annonce des taux de croissance record, particulièrement en Europe, nos bons clients. Ce qui est une excellente  annonce. Et si la pluie continue… On connaît tous la chanson.

Pourtant, une nouvelle pourrait peut-être changer le modèle: le Chef de gouvernement a dit que «les subventions ne peuvent plus durer». Peut-être va-t-il démentir, comme le font ses ministres. Qu’importe: on ne peut plus continuer à brûler des dizaines de milliards de DH pour accroître la consommation d’énergie fossile importée alors que le Maroc a une superbe image mondiale de pays pionnier dans les énergies renouvelables produites  localement. Heureusement que personne ne sait qu’on met dix fois plus d’argent public dans l’énergie fossile que dans le renouvelable.

Pourtant, c’est précisément les désordres engendrés par ce modèle-là que le FMI voudrait inscrire sur les agendas arabes. Cette structure se résume à trois points: des investissements très peu productifs, les subventions massives, parfois plus élevées que les investissements, et des revenus sans rapport avec la productivité, mais qui servent à acheter la paix sociale auprès d’une partie de la population. C’est une constante de la région Moyen-Orient–Afrique du Nord, parfois en bien pire qu’au Maroc, disent les travaux du FMI qui seront discutés à Marrakech.

Ces pays ne savent pas profiter des aubaines démographiques qui se produisent quand les baby-boomers arrivent à l’âge adulte. Au lieu de fabriquer des richesses comme en Asie ou en Amérique latine,  les jeunes urbains de notre région deviennent des «ni-ni»: deux sur cinq «tiennent les murs», comme disent nos voisins d’Algérie. Quant aux filles, elles sont expulsées de la population active,  sommées de trouver un mari parmi les trois garçons qui travaillent. Pas étonnant que la croissance dépende de l’étranger ou de la pluie.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc