L'Edito

Changer de modèle

Par Nadia SALAH| Edition N°:5131 Le 20/10/2017 | Partager
nadia_salah_s.jpg

Le Roi lui-même a apporté son soutien à la reformulation du modèle économique, dont l’idée est récurrente depuis quelques années. Elle est dans des rapports de l’IRES, parmi lesquels il faut relever les études sur le lien social que, malheureusement, l’Institut ne rend pas assez publiques. On a aussi rencontré l’idée dans les rapports de Bank Al-Maghrib, puis chez le CESE. Et ne parlons pas de la Banque mondiale et du FMI qui en ont fait un cheval de bataille. Le gouvernement quant à lui lance une commission ad hoc.
Mais à propos, qu’est-ce qu’un «modèle»? C’est tout simplement  la manière dont nous produisons et nous répartissons nos richesses.  Et nous savons déjà ce que cela veut dire: nous avons changé radicalement de modèle, avec les profondes réformes du programme d’ajustement structurel: la croissance autocentrée  des années 1970 ne donnait plus rien et avait mis l’Etat en faillite.

En une décennie, on est passé  à un système ouvert. On ne souligne pas assez qu’un quart des entreprises d’aujourd’hui sont nées à ce moment et que la baisse historique de la pauvreté a commencé là. On connaît aussi les gros loupés de ce changement de modèle: justice, enseignement, santé. Il y eut une évolution du système grâce au volontarisme industriel, agricole et touristique de l’équipe Jettou,  mais avec les mêmes gros loupés qu’avant.

Lesquels sont devenus les plus puissants des facteurs de ralentissement. Ils ont été et sont encore si forts, que le Maroc est incapable de profiter de son aubaine démographique (ces grandes cohortes de jeunes adultes, qui, ailleurs dans le monde, produisent de la richesse à gros bouillons).
Si on ne veut pas que le FMI revienne dicter sa recette, il va falloir cuisiner soi-même. Pas  facile quand on manque de ressources humaines, bien formées avec un esprit d’audace et de critiques bien construit.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc