fermer
Accueil

L'économiste, le premier quotidien économique au Maroc

jeudi 30 octobre 2014,
En cours de chargement ...
Votre newsletter

Une carte rechargeable chez Crédit du Maroc

   
. Vendue à 120 DH, elle permet toutes les opérations au guichet. Pas de commission sur les transactions
Une première mondiale pour Crédit du Maroc, selon Philippe Prévot, directeur banque au quotidien et assurances à la maison mère, Crédit Agricole SA. Lors d’un point de presse, le 10 octobre à Casablanca, le management du Crédit du Maroc a présenté une carte de crédit rechargeable, sans aucune forme d’engagement avec la banque. C’est une exclusivité de la filiale marocaine de la banque verte lancée en partenariat avec Visa International. Tony Brogna, senior vice-president Visa Cemea, a félicité l’initiative de la banque marocaine qui prend en compte les spécificités du marché pour développer de nouveaux produits. Baptisée “Daba Daba”, la 13e carte du Crédit du Maroc est mise en vente à 120 DH. “Le client l’achète, recharge le montant d’argent désiré et l’utilise dans la minute qui suit dans les guichets”, explique Jamal Lemridi, membre du directoire du Crédit du Maroc. Au détenteur de “Daba Daba” est fourni un code pour les retraits au guichet, mais également pour les achats via les terminaux de paiement électronique pour sécuriser l’utilisation de la carte. Le Crédit du Maroc ne compte pas les commissions et frais de gestion sur les transactions effectuées par “Daba Daba”. Et même si le détenteur de la carte ne dispose pas de compte, il bénéficie de tous les services au guichet. Ça va de la consultation du solde et des 15 dernières opérations effectuées, en passant par le retrait et le paiement en cash, au règlement des factures. Ce n’est qu’un début, car “bien d’autres innovations vont être mises en place très rapidement”, assure Kamal Jabry, directeur central Marketing stratégique et opérationnel au sein de la banque.La carte n’est pas anonyme, car son acheteur devra décliner son identité. “C’est une disposition réglementaire de Bank Al-Maghrib, qui exige que la banque soit capable d’identifier à tout moment l’origine des transactions enregistrées”. Mais la carte peut être confiée à d’autres personnes pour utilisation. En cas de perte, le blocage de la carte est immédiat. Mais seul son acheteur pourra le faire pour l’instant. Cet acheteur pourrait éventuellement bloquer à tout moment une carte mise à la disposition d’une autre personne et virer son solde vers une autre carte. B.E.Y