Affaires

Oujda: Perturbation dans les transports en commun

Par L'Economiste | Edition N°:1679 Le 08/01/2004 | Partager

. Les salariés des deux sociétés de transport s'étaient mis en grève . Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour les disperser Les transports urbains dans la ville d'Oujda ont été sérieusement perturbés la semaine dernière, au lendemain du jour de l'an, à la suite d'une grève des salariés des sociétés «Hafilat Annour» et «Union des bus d'Oujda». A l'origine du mouvement de grève, la cessation de l'ex-société de transports urbains «Sato». Cette dernière avait été cédée aux deux nouvelles entreprises de transport en commun. Seulement, celles-ci ont «intégré le personnel de la Sato en première embauche» alors que les salariés réclament que leur «ancienneté à la Sato soit prise en compte pour qu'ils puissent continuer à bénéficier des mêmes acquis». Selon des sources de la wilaya d'Oujda, «la grève n'a duré que quelques heures. Mais elle s'était vite transformée en un attroupement illégal qui a sérieusement gêné la circulation. C'est ce qui a nécessité l'intervention des forces de l'ordre pour disperser la foule». Dans la foulée, deux délégués syndicaux de l'Union marocaine du travail (UMT), Khalid Fadil et Mohamed Mouhib, ont été conduits au poste de police où ils ont été entendus. Ils ont été relâchés moins d'une heure après. «Les grévistes avaient installé des piquets de grève qui empêchaient par tous les moyens les salariés non grévistes de travailler», indique-t-on auprès de la wilaya d'Oujda. «Après, les choses sont rentrées dans l'ordre et les bus ont recommencé à circuler normalement, sans aucune perturbation», ajoute-t-on de même source.A l'issue de ces événements, le secrétariat national de l'Union marocaine du travail a adressé «des lettres de protestation au Premier ministre, au ministre de l'Intérieur, au ministre du Travail et au wali de la région de l'Oriental dans lesquelles il attire leur attention sur la dégradation de la situation sociale dans la région de l'Oriental». J. E. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc