Economie

Nouveau coup de pouce à la gestion de l’eau

Par L'Economiste | Edition N°:2768 Le 02/05/2008 | Partager

. Un projet d’irrigation structurant. Nareva Holding acquiert 13% de Amensouss «UNE première au Maroc en termes de Partenariat public privé (PPP)», affirme d’emblée Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et président directeur général du fonds Igrane lors de la signature, au siège d’AWB, du protocole d’accord pour la prise de participation dans la société Amenssous. La société gestionnaire du projet d’irrigation du Sebt El Guerdane, vient d’accueillir un nouvel actionnaire de taille dans son tour de table. Il s’agit du fonds d’investissement dédié à la région Souss-Massa-Drâa. Ce partenariat a été concrétisé par l’acquisition de 13% du capital de la société auprès de Nareva Holding, filiale du groupe ONA et chef de file du consortium auquel a été attribué le projet d’irrigation du périmètre El Guerdane aux côtés du groupe saoudien Amiantit, spécialiste de la fabrication des canalisations dans le monde entier et le groupe français BRL, spécialisé dans l’ingénierie et l’exploitation de périmètres irrigués. «Si cette belle opération réussit, elle permettra d’aller plus vite dans le domaine de l’irrigation car ce sont quelque 100.000 hectares qui sont concernés», poursuit Akhannouch. «Cette expérience aura certainement des repércussions positives sur la gestion de l’eau au niveau national», ajoute Mouatassim Belghazi, nouveau patron de l’ONA.Le fonds a déjà en ligne de mire plusieurs projets à gros potentiel et à forte valeur ajoutée, pour la région. Un pipeline, projet de plus de 80 millions de DH, est en cours d’étude pour l’année 2008. Le Fonds Igrane s’associera donc à Nareva Holding et aux autres actionnaires de Amensouss pour la concrétisation de la première expérience nationale dans le domaine de la concession de la gestion d’irrigation.Situé dans la plaine du Souss à une centaine de kilomètres de la ville d’Agadir, le périmètre El Guerdane totalise une superficie de 9.618 ha exploités par environ 730 agriculteurs qui cultivent essentiellement des agrumes destinés à l’exportation (60% de la production nationale), d’où sa position stratégique. Actuellement, l’eau d’irrigation provient exclusivement des forages individuels qui puisent dans la nappe du Souss, dont le niveau ne cesse de baisser pour se situer à des profondeurs allant jusqu’à 300 mètres. D’où la nécessité d’assurer la sauvegarde du périmètre El Guerdane et de l’eau en général qui «fait partie de nos priorités», précise le ministre.Rappelons que, pour soutenir cette nouvelle stratégie de développement, Attijariwafa bank, la BCP, la CDG, le Crédit Agricole du Maroc et Holmarcom se sont associés au Conseil régional du Souss-Massa-Drâa, présidé par Aziz Akhannouch, pour lancer le premier fonds d’investissement régional du Maroc dédié à l’une des régions les plus prospères du Royaume.Saïd MABROUK

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc