fermer
Accueil

L'économiste, le premier quotidien économique au Maroc

dimanche 20 avril 2014,
En cours de chargement ...
Votre journal aujourd´hui

Les veillées du Ramadan de l'Alliance franco-marocaine

   
. C'est pour faire découvrir de jeunes talents de la musique à El Jadida Le Ramadan est une période festive, surtout après le Ftour. Laurent Jalicous, directeur de l'Alliance franco-marocaine d'El Jadida, a mis le paquet ce Ramadan pour animer la ville. L'Alliance offre des concerts chaque samedi. Il y a eu déjà des spectacles les 8 et 15 novembre et un autre est prévu le 22 novembre. Des spectacles organisés au théâtre municipal créent de l'ambiance dans la ville. Les divertissements sont pour tout le monde et tous les âges. L'entrée coûte seulement 10 DH, pour les non-adhérents. “Un prix accessible à toutes les bourses”, commente Laurent Jalicous. L'une des soirée a été une occasion de découvrir le groupe Barry qui a proposé un cocktail de musiques de tous horizons, rap, reggae, hip-hop. Ce groupe a tenté de marier la tendance moderne au style de la vieille école. Le groupe a annoncé son ambition de révolutionner le champ musical marocain. Son objectif n'a d'ailleurs pas échappé au jury du Boulevard des jeunes musiciens à Casablanca où le groupe a décroché le prix spécial du public. Le public jeune et moins jeune est particulièrement séduit par la présentation du groupe. Des danses rythmées et même passionnées ont accompagné le chant. Un autre spectacle a été animé par le groupe de Younes Askouri qui mêle folklore et jazz aux couleurs du rythme marocain. Le samedi 22 novembre, dernier week-end du Ramadan, c'est le groupe Gnawa Storm qui se produira au théâtre. Ce groupe a aussi su gagner l'adhésion du public et du jury au cours de la dernière édition du boulevard des jeunes musiciens en remportant le premier prix de la catégorie fusion avec leur audacieux pari de concilier le hard rock et le gnawa. “Nous avons pris en résidence ces groupes à El Jadida, pour leurs répétitions dans la salle des spectacles du parc Hassan II, plus connu par parc Spinay”, révèle Laurent Jalicous. L'alliance a prévu de mettre à la disposition des musiciens le matériel de musique durant les mois de février et mars. Curieusement, les jeunes musiciens ont plus de difficultés à trouver un endroit pour leurs répétitions que le matériel de musique, confie Jalicous. En tout cas, l'alliance franco-marocaine d'El Jadida promet beaucoup de présentations théâtrales, musicales et culturelles tout le long des mois à venir. M. R.