fermer
Accueil

L'économiste, le premier quotidien économique au Maroc

jeudi 23 octobre 2014,
En cours de chargement ...
Votre newsletter

Les scoops du jour

   
. Activités royales
S.M. le Roi Mohammed VI a donné, mardi 13 mai dans les environs de la ville de Benguerir, le coup d’envoi de plusieurs projets de développement qui seront réalisés par l’OCP pour un investissement global de 7,8 milliards de DH. Par la même occasion, des explications ont été présentées au Souverain sur le nouveau pôle urbain «Ville Verte» à Benguerir qui s’étalera sur une superficie approximative de 450 ha pour une enveloppe budgétaire d’environ 2 milliards de DH.
. Conseil du gouvernement ce jeudi Le Conseil de gouvernement, qui se réunira jeudi 15 mai, suivra un exposé du ministre de l’Agriculture sur les premiers résultats de la campagne agricole 2007-2008 et la commercialisation de la production céréalière. Le Conseil examinera, par la suite, le projet de loi relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel, et le projet de décret portant application des dispositions du Livre III de la loi relative au régime d’assistance médicale (Ramed).

Bourse toujours au vert!Le trend haussier que connaît la bourse de Casablanca se poursuit depuis le début de la semaine, mais à moindres proportions. L’indice Masi de toutes les valeurs gagne 0,41% à 14.630,35 points. Pour sa part, l’indice Madex des valeurs les plus liquides enregistre une performance de 0,42% et clôture la séance à 12.083,08 points. Exclusivement réalisé sur le marché central, le volume de la séance reste relativement faible, il ne dépasse pas 347 millions de DH. Itissalat Al-Maghrib monopolise toujours le marché dans un volume de 134 millions de DH. Le titre poursuit sa hausse en s’appréciant de 1,28% à 212,50 DH. De leur côté, Addoha et CGI terminent la séance sans relief pour se stabiliser respectivement à 2.140 et 2.248 DH. Ces titres enregistrent des volumes respectifs de 29,9 et 28,9 millions de DH. Sonasid s’accroît de 1,78% à 4.295 DH dans un volume de 27 millions de DH. ONA stagne à 1.750 DH dans un volume de 19 millions de DH. Concernant les titres bancaires, le secteur est toujours monopolisé par la BMCE qui réalise un volume de 14 millions de DH. Le titre ne gagne que 0,06% à 3.216 DH. Idem pour Attijariwafa bank qui prend 0,27% à 3.294 DH dans un volume de 8,9 millions de DH.

Marogest lance deux nouveaux FCP
La société de gestion Marogest vient de lancer deux nouveaux fonds communs de placement (FCP): FCP créances et FCP institutions. Le premier fonds est de type obligataire plutôt moyen terme et cible les investisseurs ayant un objectif de rentabilité supérieur aux OPCVM monétaires. Il est investi en totalité et en permanence en titres de créances émis ou garantis par l’Etat. FCP institutions est, lui, orienté vers les obligations à long terme. Hors liquidités, il investira son actif à 90% au moins en titres de créances. Le reliquat étant investi en actions cotées et autres titres de capital.

Une Fondation Mohammed VI pour le foot
Le football aura lui aussi sa Fondation Mohammed VI. Le détail du projet fera aujourd’hui l’objet d’un point de presse donné par Mounir El Majidi, le président de la Fondation. Le bâtiment qui accueillera le siège sera construit par la CGI, maître d’ouvrage délégué. Le site choisi se trouve en face de la ville de Salé Al Jadida. L’investissement total devra atteindre les 140 millions de DH. La livraison est programmée pour septembre 2009.

Aïn Diab/eaux usées, ça traîne
Les travaux lancés par Lydec pour le transport des eaux usées à travers Aïn Diab à Casablanca devraient être finis le mois prochain. Le chantier a commencé il y aura bientôt deux ans, mais au démarrage, Lydec avait dû faire arrêter les travaux car l’entreprise adjudicatrice ne respectait pas la sécurité de ses employés. Néanmoins, le chantier traîne car les adductions d’eaux usées doivent déboucher sur une station de pompage sans laquelle tous les travaux précédents seraient inutiles. Or la wilaya du Grand Casablanca et le gouvernorat d’Aïn Diab n’ont toujours pas notifié leur accord pour cette station de pompage, et encore moins leurs motivations. Dégât collatéral supplémentaire: les opérations de remise en état des chaussées défoncées depuis deux ans n’ont pas commencé. Par ailleurs, précisons que les travaux pour le mall géant sur la Corniche d’Aïn Diab viennent de commencer.

Fiscalité: Le retour des grands
La Chambre internationale de commerce, présidée par Abdelhak Bennani (ancien PDG de Wafabank) fait son retour sur la scène avec un séminaire sur la fiscalité prévu demain à Casablanca au Royal Mansour. Seront présents des grands noms de la technique et de la théorie fiscale marocaine comme, entre autres, le Pr Rachid Lazrak (auteur de nombreux livres sur la fiscalité), Abderrahmane Saaïdi (fondateur du cabinet Saaïdi et associés et ancien ministre de la Privatisation), Abdelwaret Kabbaj (du cabinet Pricewaterhouse et président de la section Maroc de l’Association fiscale internationale) et le Pr Larabi Jaïdi. Ces experts ont activement participé dans les années 80 et 90 à la modernisation du système fiscal et à la lutte contre les abus d’interprétation par l’administration.

1.200 ans: Le coût
Les festivités et différentes manifestations liées à l’anniversaire de la fondation de Fès sont budgétées pour 150 millions de DH sur l’année 2008. Devraient s’y ajouter quelque 200 millions de DH en provenance des sponsors. Rappelons que le haut-commissaire est Saad Kettani et que le concept a été modulé pour concerner l’ensemble du pays: «Douze siècles de la vie d’un Royaume». Maroc Telecom, poule aux œufs d’or Maroc Telecom est devenu, avec une marge d’exploitation de 44,5% des ventes, la filiale du Groupe Vivendi «la plus rentable», devant Canal + et SFR, a souligné mardi 13 mai le quotidien économique français Les Echos. Sous le titre «Maroc Telecom prend de l’importance pour Vivendi», le journal relève que, si le groupe français détient 53% du capital de l’opérateur historique du Royaume, «c’est bien sûr parce que cela rapporte», notant à cet égard que les résultats publiés vendredi dernier «le prouvent une nouvelle fois».

Aïn Saïss: Nouvelle bouteille Nouveauté sur le marché des eaux plates, Sotherma lance la première bouteille en verre de son eau Aïn Saïss. Exclusivement destinée aux hôtels et autres restaurants, la nouvelle bouteille a été conçue pour séduire une clientèle haut de gamme. Et pour cause, le logo a été gravé dans le verre. De plus, elle est dotée d’un design agréable et aéré, ainsi que d’un bouchon en aluminium imprimé.