fermer
Accueil

L'économiste, le premier quotidien économique au Maroc

jeudi 23 octobre 2014,
En cours de chargement ...
Votre newsletter

Le textile intelligent dévoile ses secrets

   
. Des vêtements vivants . Comme des caméléons qui changent de couleur Les vêtements de demain vont ressembler de plus en plus à une seconde peau. En effet, de nombreux laboratoires dans le monde travaillent sur des matériaux intelligents qui vont de la tenue de militaire camouflante, aux vêtements de sport permettant aux entraîneurs de suivre les efforts des sportifs, en passant par les robes de la haute couture dotées de propriétés hi-tech. Après les fibres qui respirent, des fibres textiles intelligentes s’adaptent à l’environnement biologique du corps. Le secret de ces fibres réside dans les microcapsules réparties dans l’ensemble du matériau synthétique et qui contiennent des produits chimiques particulièrement développés. Ces produits réagissent à la température, à la lumière ou au frottement. Résultat: ces matériaux modifient la couleur du textile ou émettent des parfums. On a vu apparaître des soutiens-gorges détecteurs de cancers ou encore des chaussettes émettant du parfum en cas de transpiration. Il y a même des vêtements qui repoussent les insectes nuisibles. Et dès les années 1980, les fabricants de vêtements ont mis sur le marché des tenues de sport capables de changer globalement de couleur en fonction de la température.  D’autres textiles intelligents vont avoir des usages encore plus impressionnants. C’est le cas des polymères capables de changer localement de couleur en fonction d’un certain nombre de paramètres physiques, tels que le passage d’un faible courant électrique, une augmentation de température ou des contraintes mécaniques. La coloration du tissu ou les inscriptions qu’il porte ne sont pas imprimées avec des encres magiques, mais le résultat de réactions des fibres de polymères capables de créer des images sur le tissu ou sur le corps, comme s’il s’agissait d’un écran à cristaux liquides porté sur le dos ou sur la poitrine. Le secteur militaire fait usage des applications de ces polymères, notamment pour le camouflage. Des tenues de combat, fabriquées à partir de ces matériaux intelligents, permettent, à l’aide de minuscules caméras intégrées, de détecter des changements dans l’environnement et d’adapter aussitôt la couleur de la tenue de combat aux conditions dans lesquelles elle se trouve. Le fantassin du futur devient ainsi une sorte de caméléon capable de se fondre dans son environnement. D’autres industriels mettent au point des vêtements qui modifient la couleur, l’inscription ou les dessins qu’ils affichent, en fonction de l’état émotionnel de la personne qui les porte, et ce grâce à des minuscules biocapteurs tissés au sein même du vêtement. Les couturiers ont désormais la possibilité de créer des robes de haute couture faites à partir de ces textiles intelligents qui refléteraient l’état d’esprit des clientes. Ainsi, la robe changera de couleur plusieurs fois dans la soirée ou portera des ornements se modifiant en fonction de l’ambiance dans laquelle la cliente se trouve. De même, les médecins peuvent aujourd’hui suivre à distance l’état de leurs patients heure par heure grâce à des survêtements bourrés de capteurs pouvant transmettre à distance des paramètres du corps. Les chercheurs ont également développé des tenues de sport qui transmettent des signaux à destination d’entraîneurs surveillant les performances des sportifs au cours de leurs efforts. Des entreprises comme Nike, Adidas et O’neill’s ont déjà proposé ce type de vêtements connectables à Internet. 
La Mass Customisation aux besoins des surpoids

L’explosion des morphologies et le nombre croissant de personnes en surpoids ou encore le vieillissement de la population, à la recherche de vêtements pour masquer les défauts de l’âge. La solution est là! Des vêtements sur mesure conçus par le consommateur et essayés, avant la fabrication, sur des mannequins virtuels ayant sa même silhouette.Redouane HAJJAJ