Courrier des Lecteurs

Le Brent en hausse après la réunion de l'OPEP

Par L'Economiste | Edition N°:603 Le 27/09/1999 | Partager

· Le baril à 23,3 Dollars jeudi dernier sur l'International Petroleum Exchange
· Le Nigérian Rilwanu Lukman est maintenu au poste de secrétaire général


Le pétrole Brent (qualité de référence de la Mer du Nord) était en hausse jeudi matin sur le marché de Londres, au lendemain de la décision des membres de l'OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) de maintenir leurs réductions de production jusqu'à mars 2000.
Les membres de cette Organisation entendent ainsi rassurer les marchés sur leur volonté de poursuivre la politique de rigueur qui a permis ces derniers mois au prix du baril de brut de plus que doubler pour tourner actuellement autour de 23 Dollars.
Selon M. Rilwanu Lukman, secrétaire général de l'Organisation, "étant donné la persistance du haut niveau des stocks, les pays membres de l'OPEP ont clairement réaffirmé leur ferme engagement de maintenir l'accord obtenu en mars 1999, au moins jusqu'à la fin du mois de mars". Cependant, les ministres se sont montrés très vigilants sur l'évolution des cours, notamment en raison de la persistance d'un niveau de stocks élevé hier jeudi, vers 10h GMT, le baril de Brent s'échangeait à 23,30 Dollars (échéance novembre) sur l'IPE (International Petroleum Exchange) contre 22,93 Dollars à la clôture du marché mercredi soir.
La conférence ministérielle de l'OPEP était l'occasion d'entériner le maintien des réductions de production décidées pour un an en mars dernier.
Au terme de la conférence ministérielle qui a eu lieu mercredi à Vienne, le Nigérian Lukman a été maintenu au poste de secrétaire général. Aucun des trois candidats en lice n'a obtenu l'unanimité. "Je superviserai les activités du secrétariat depuis le Nigeria", a indiqué M. Lukman, sans vouloir préciser combien de temps durerait cet état de fait. Il reste donc secrétaire général et l'ancien ministre libyen du Pétrole, Shokri Ghanem, se chargera de la marche quotidienne du secrétariat.


Trois candidats pour le poste de secrétaire général


Plusieurs heures de débat n'ont pas suffi à départager les trois candidats qui se disputaient la succession de M. Lukman: l'Iranien Hussein Kazempour Ardebili, ancien ambassadeur au Japon et conseiller au Ministère du Pétrole, le Saoudien Souleiman Al-Herbiche, haut fonctionnaire du Ministère du Pétrole et, depuis mardi, l'Irakien Abdoul Amir Al-Anbari, ancien négociateur de l'accord "Pétrole contre nourriture". Le secrétaire général doit être élu à l'unanimité des onze membres de l'Organisation des Pays Exportateurs de pétrole. Son mandat est de trois ans. L'Arabie Saoudite et l'Iran sont tombés d'accord pour se partager les deux prochains mandats du secrétariat général. Un responsable du Ministère iranien du Pétrole avait affirmé toutefois, lundi que si les membres de l'OPEP ne parvenaient pas à un accord, l'Iran voterait uniquement pour son propre candidat. Pour sa part, le président de l'OPEP, l'Algérien Youcef Yousfi, également ministre du Pétrole, souhaite que la nomination d'un nouveau secrétaire général se fasse dans une période aussi courte que possible.

(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc