International

L'Arabie saoudite bientôt à l’OMC

Par L'Economiste | Edition N°:2142 Le 01/11/2005 | Partager

. C’est le dernier des 6 pays du CCG à se joindre à l’organisationL’Arabie saoudite, le plus grand exportateur de pétrole au monde, s’apprête à siéger, dès décembre, au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) après le feu vert donné cette semaine par un groupe de travail de cette organisation à sa demande d’adhésion, durement négociée pendant 12 ans.L’adhésion du royaume portera à 149 le nombre des membres de l’organisation réglementant le commerce international. Un pays qui souhaite rejoindre l’organisation doit offrir des conditions d’accès au marché à ses principaux partenaires commerciaux, y compris des baisses de tarifs douaniers.L’Arabie saoudite, une monarchie conservatrice, est le dernier des six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) à se joindre à l’OMC.Les négociations ont duré 12 ans et les accords conclus avec les Etats-Unis et l’UE «ont joué un rôle capital» pour faciliter l’adhésion du royaume, a expliqué le prince Abdel Aziz, affirmant que le roi Abdallah avait «mené personnellement des contacts» avec les dirigeants des principaux pays pour faire aboutir la requête saoudienne. Sous la pression des pays occidentaux, le royaume saoudien s’est engagé ces dernières années dans des réformes, économiques notamment, qui, selon des experts, ont facilité le processus d’adhésion.Riyad a réduit le seuil minimum requis des investisseurs étrangers pour opérer dans le royaume comme il a réduit de 40 à 20% les taxes sur les bénéfices des investisseurs étrangers, a noté récemment Amr Dabbagh, chef de la Saudi Arabian General Investment Authority (SAGIA).Dans un entretien avec l’AFP, il a ajouté que le royaume a aussi réduit la liste des secteurs dont sont exclus les investisseurs étrangers, dite «la liste négative» qui, selon lui, «ne va plus exister dans un très proche avenir». Des secteurs aussi importants que ceux des télécommunications et de l’assurance ne figurent plus dans cette liste, a-t-il dit, soulignant que les réformes entreprises ont déjà donné leurs fruits. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc