Affaires

Eaux minérales: Sidi Ali, une saga marocaine

Par L'Economiste | Edition N°:2915 Le 04/12/2008 | Partager

. La marque installée depuis 30 ans. Elle revendique 57% de parts de marché sur son segment. Le marché des eaux recèle encore un potentiel de croissanceLe branding made in Maroc évolue! De toutes les marques nationales, l’identité et la notoriété de Sidi Ali figurent parmi les labels les mieux installés sur le marché. «C’est aujourd’hui l’une des rares marques nationales qui ont pu s’inscrire aussi longtemps dans l’imaginaire des Marocains», souligne Miriem Bensalah Chaqroun, administrateur directeur général des Eaux Minérales d’Oulmès (filiale du groupe Holmarcom). Lancé en 1978, le produit vient de célébrer son trentième anniversaire. Ainsi, depuis trois décennies, «Sidi Ali se positionne comme étant l’eau minérale de référence. Un produit patrimonial qui revendique le leadership sur son segment», poursuit Miriem Bensalah. Pour preuve, le produit qui passe de génération en génération revendique 57% du marché national sur le segment des eaux minérales naturelles (chiffres Nielsen 2008). Mais qu’est-ce qui explique le succès de la marque dans un secteur hautement concurrentiel, compétitif et ouvert comme les eaux minérales? «Forte pénétration, complémentarité des gammes, un réseau de distribution dense de plusieurs milliers de points de vente, allant de l’épicerie de quartier aux grandes surfaces en passant par les hôtels, restaurants et autres canaux», répète-t-on auprès du producteur. En clair, une force de frappe et des synergies relayées par une flotte de plus de 300 véhicules, 4 dépôts de distribution directe et plus de 50 distributeurs partenaires. Pour le management, en plus de la logistique, c’est surtout le marketing permanent et évolutif qui explique cette success story. Autrement dit, la réactivité et l’innovation dans le packaging, le marketing agressif ainsi que les différents investissements consentis. Depuis 2000, l’entreprise a diversifié ses activités en développant sur son site industriel de plus de 10 ha, dans la zone industrielle de Bouskoura, une filière intégrée de bout en bout, allant de la fabrication de préformes au conditionnement, en passant par l’embouteillage.Sur les dix dernières années, l’entreprise (Les Eaux Minérales d’Oulmès) a investi plus de 1 milliard de DH, dont près de 700 millions dans l’industrie de l’eau. Le management croit dur comme fer que «le marché national recèle encore un important potentiel de croissance, notamment via la hausse du pouvoir d’achat, l’accès à de nouveaux modes de consommation» à l’instar des pays avancés. Du nourrisson à l’adulte. D’ailleurs, le Marocain est de plus en plus sensible à l’alimentation nutritionnelle, saine et équilibrée ainsi que l’apport en minéraux et autres oligoéléments. Mais en même temps, la consommation par personne arrive loin derrière des pays voisins. D’où le potentiel de développement pour le business. A ce propos, l’argumentaire «de la source au consommateur» développé par la marque est un concept marketing qui fait mouche auprès des inconditionnels du naturel. Pour l’année en cours, le marché des eaux embouteillées est estimé à plus de 300 millions de litres, dont 91% en eaux plates et 9% en eau gazeuse. Quant aux eaux minérales naturelles, elles représentent près de 70% des eaux plates. A noter que le segment de l’eau minérale naturelle enregistre une croissance annuelle de 7%.


Or-Série

Pour fêter son trentième anniversaire, Sidi Ali a lancé une «bouteille collector» baptisée: «Or-Série». Un produit premium dans une bouteille en verre décliné en série, limitée. Un produit de niche qui offre, selon l’entreprise, «des garanties supplémentaires de préservation de la qualité et de la fraîcheur de l’eau». Les Eaux Minérales d’Oulmès est, rappelons-le, une filiale de Holmarcom (Holding marocaine commerciale et financière). Fondé en 1978 et coté en Bourse, le groupe est opérationnel à travers 5 pôles d’activité: finance, agro-industrie, agroalimentaire, distribution et logistique, aérien. Le holding compte avec un effectif de près de 5.000 personnes. Les domaines d’activité des Eaux Minérales d’Oulmès englobent le captage, la production, la mise en bouteille et la commercialisation d’eaux minérales naturelles plates et gazeuses, Sidi Ali et Oulmès, ainsi que l’eau de table Bahia. Le groupe se positionne également dans la mise en bouteille et la commercialisation des soft drinks produits par Pepsico (Pepsi, Mirinda et Seven up).A. R.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc