Entreprises

Bestmark:

Par L'Economiste | Edition N°:65 Le 04/02/1993 | Partager

Avec l'ouverture de Bestmark à Casablanca, l'accès au consommable informatique entre dans l'ère du "cash and carry". Ce mode de vente augure d'une nouvelle forme de valeur ajoutée comme de gestion du fonds de roulement dans la distribution spécialisée.

Sur fond d'offre de grandes marques et de guerre des prix, Bestmark se fait le chantre au Maroc de la vente version "cash and carry" du consommable informatique. Traduite, la formule directement inspirée du vieux fonds commercial du pays de l'Oncle Sam, est on ne peut plus explicite: "payez et emportez".

"En prime, Bestmark offre le conseil, une maintenance optionnelle et surtout des prix", ajoute M. Oussama Ghissassi, promoteur du projet.

Concrètement, proche du concept de libre-service, le magasin de Casablanca offre sur 500 mètres carrés l'accès direct à un éventail de 50.000 articles en stock.

Pack promotionnel

L'essentiel des références ressort du "consommable informatique". En d'autres termes, il s'agit d'accessoires et fournitures de marques internationales pour micro-ordinateurs comme des rubans d'imprimantes, disquettes, câbles de connexion, bombes de nettoyage, filtres pour écran, étiquettes listing... jusqu'aux rallonges électriques.

L'offre Bestmark s'oriente aussi vers la sécurité avec toute une gamme d'onduleurs et conditionneurs de courant. Dans ses choix, le client est épaulé par le conseil d'une équipe de 6 technico-commerciaux. L'effectif total est de 15 personnes. Avant tout, Bestmark cible la frange professionnelle des consommateurs d'informatique. "En effet. ce cash and carry est destiné aux utilisateurs opérant au sein PME, PMI. Leur dépense moyenne en consommable peut être évaluée à 4.000 Dirhams par mois", poursuit M. Ghissassi.

Pour sa communication, Bestmark privilégie donc l'aspect économique de la formule cash and carry. "Le différentiel de prix, comparativement à un schéma plus classique de distribution peut atteindre 50% sur certaines références", assure le dirigeant. Enfin, dans un souci d'accélération des rotations par une offre attractive, Bestmark propose également une forme de "pack" promotionnel composé d'un jeu d'une dizaine de références.

15 millions de CA

Au total, l'investissement des promoteurs de ce cash and carry se monte à 4 millions de Dirhams dont 2 millions alloués au stock. Pour M. Ghissassi, la formule semble parfaitement cadrer avec le degré de maturité actuelle du marché des consommables informatiques au Maroc. Surtout, elle marque une évolution voire les prémices à l'éviction du secteur des simples revendeurs.

"Effectivement", poursuit M. Ghissassi, "notre concurrence s'exerce directement sur les revendeurs que l'on peut qualifier de coursiers. Ceux-ci commercialisent un matériel sans souci du lendemain pour l'utilisateur, réduisant à la plus simple expression leur rôle d'intermédiaires".

Si, en soi, la formule du cash and carry porte le germe de l'économie d'échelle. En l'occurrence, Bestmark, bénéficie de la puissance d'achat d'une seconde société également dirigée par M. Ghissassi. Celle-ci importe et distribue déjà par des canaux plus traditionnels toute une gamme d'accessoires et de fournitures informatiques.

"En fait, lorsque l'idée d'un cash and carry s'est imposée, nous cherchions une formule de vente susceptible de générer un cash-flow quotidien important tout en écartant les handicaps liés à la vente à crédit, notamment au niveau du recouvrement", explique M. Ghissassi.

Globalement, Bestmark, selon les prévisions de ses promoteurs, devrait ainsi générer un chiffre d'affaires annuel de 15 millions de Dirhams. A moyen terme, la formule pourrait également évoluer du consommable vers des produits purement informatiques comme des PC.

Mais l'enseigne ne devrait pas compter de nouvelles ouvertures sur le territoire marocain. "Plutôt que de multiplier les points de vente, nous préférons additionner au concept cash and carry une formule de vente par correspondance destinée aux utilisateurs marocains non casablancais", conclut M. Ghissassi.

Christian MEAR

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc