fermer
Accueil

L'économiste, le premier quotidien économique au Maroc

samedi 20 septembre 2014,
En cours de chargement ...
Votre newsletter

Aïd-Al-Adha
L’électroménager parie sur un rattrapage

   
. Le marché a souffert durant le 4e trimestre 2005. 20% du chiffre d’affaires réalisés pendant la période de l’Aïd
La «fête du mouton» approche, les promos dans l’électroménager battent leur plein. Toutes les marques essayent d’attirer par un cadeau ou une nouvelle technologie. Que ce soit à Marjane, Metro ou «Le Tangerois», les ventes ont repris du punch. Les prix abordables (grâce à la baisse des droits de douane) et le crédit y sont pour quelque chose. Certains distributeurs offrent même le crédit à 0% sur 6, 9, ou 12 mois. Au contraire des autres années, le dernier trimestre de 2005 n’a pas été un grand cru. Les ventes s’essoufflent, le marché n’a commencé à frémir que dans la deuxième quinzaine de décembre. En fait, il aura fallu attendre la fin de l’année, pour voir les affaires vraiment reprendre, souligne Mourad Alem, directeur général de Whirlpool.Les distributeurs de l’électroménager misent gros sur la campagne de l’Aïd dont dépend parfois la situation de l’année. En moyenne, cette période concentre 20% du chiffre d’affaires annuel des réfrigérateurs et congélateurs. En 10 jours, il faut tout réussir.Le marché de l’électroménager, surtout réfrigérateurs et congélateurs, est marqué par la saisonnalité des ventes. Trois périodes sont critiques: le Ramadan, l’Aïd-El-Kébir et l’été. Cette dépendance de ces trois évènements diminue progressivement. «Ça l’est de moins en moins à part pour certains produits comme le congélateur. La distribution moderne et les crédits en milieu urbain favorisent l’achat des équipements électroménagers durant toute l’année. En revanche, le réseau traditionnel est marqué par la saisonnalité lié au Ramadan, l’Aïd et l’été», explique Mourad Alem.2005 a été particulière. Le rapprochement de la rentrée scolaire et Ramadan ont mis à l’épreuve les budgets des ménages. «La fête du mouton se déplace dans l’année, bientôt, elle coïncidera avec l’été, idem pour Ramadan. Pour contourner ce problème, il faut pousser des produits qui se commercialisent hors saison, telles les machines à laver et cuisines encastrables», explique Jose Gaytàn de Ayala, directeur général de Fagor. Les promotions liées aux «périodes de pointe» contribuent à entretenir cette saisonnalité. Les consommateurs ont pris l’habitude d’avoir un cadeau à l’achat d’un produit. Ça part d’un radio-cassette à un téléviseur ou micro-ondes, selon les marques. Outre le prix, ce critère est également déterminant dans l’acquisition d’un bien d’équipement. Les ménages ne sont pas tous sensibles à l’aspect économie d’énergie, constatent les opérateurs, malgré un début de prise de conscience. «Nous avons des produits qui économisent 4% par an, soit l’équivalent de 400 DH. Sur 10 ans, c’est l’équivalent du prix de renouvellement», note le directeur général de Whirlpool.«Le consommateur doit être conscient qu’il doit acheter un produit dont il a besoin et non un produit avec cadeau. Il doit exiger des produits au meilleur rapport qualité/prix», souligne le directeur général de Fagor. Ce n’est pas toujours le cas. Mais il y a un nouveau type de clientèle qui commence à émerger, surtout au niveau de la classe moyenne. Celui-ci est sensible aux critères d’efficience d’énergie, de capacité de stockage et force de décongélation, estime Jose Gaytàn de Ayala.La communication autour de l’Aïd est à paroxysme. Des banderoles sont affichées partout dans les grandes artères de la ville, dans les grandes surfaces, etc. La nouveauté, c’est que les promotions et le prix ne sont plus forcément mis en avant. C’est le cas de Whirlpool qui a choisi de mettre en exergue son service après-vente et Fagor qui a préféré le côté économie d’énergie.
Retour de certaines marques

Sur les rayonnages, les marques «incontournables» figurent en bonne place: Fagor, Whirlpool, Siera, LG, Samsung, Arthur Martin, Bosch. D’autres marques sont également commercialisées, notamment Arçelik (Turquie), Vestel et Vestfrost (Danemark). Pour cette dernière, il s’agit d’un retour au Maroc. Cette marque a été commercialisée auparavant avant d’être retirée du marché. L’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange avec la Turquie favorisera la venue de nouvelles marques car ce pays est un grand fabricant d’électroménager. Aussi, pour celles déjà présentes, les prix vont diminuer suite à la baisse des droits de douane, tel Bosch. Les réfrigérateurs sont les produits les plus prisés à l’approche de l’Aïd. Les ménages qui ont de vieux équipements procèdent au renouvellement. Ceux qui s’équipent pour la première fois profitent des offres promotionnelles. L’octroi du treizième mois favorise également l’achat. N. D.