Economie

Des MRE pour propulser l’entrepreneuriat des jeunes

Par Mehdi LAHDIDI | Edition N°:4649 Le 17/11/2015 | Partager
Un partenariat entre Injaz Al-Maghrib et le ministère chargé des MRE
Des formations en entrepreneuriat pour 400 étudiants et élèves
L’opération démarre le 4 décembre à Oujda

Le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger, Anis Birrou, vient de signer une convention avec le PDG de Injaz Al-Maghrib,  Mhammed Abbad Andaloussi, pour le lancement d’un cycle de conférences «Business leaders» (Ph. Bziouat)

Le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration s’engage dans la promotion de l’entrepreneuriat. Le département de Anis Birrou vient en effet de s’associer avec Injaz Al-Maghrib à travers une convention de partenariat pour le lancement d’un cycle de conférences «Business leaders», signée hier à Rabat. A partir du 4 décembre, des rencontres entre des entrepreneurs marocains établis à l’étranger ayant réussi dans leurs pays d’immigration et au Maroc et des étudiants et élèves marocains auront lieu avec un rythme d’une conférence par mois dans 10 villes du Royaume (Oujda, Casablanca, Rabat, Agadir, Tanger, Marrakech, Nador, Laâyoune, Khouribga, El Jadida).
Les organisateurs tablent sur 400 bénéficiaires, répartis entre enseignement supérieur (BTS et en classes prépas) et des élèves du secondaire. La démarche consiste à inviter des chefs d’entreprise issus de l’immigration à intervenir dans les lycées et universités pour partager leur expérience et inspirer ainsi les jeunes, l’objectif étant de créer un pont entre l’entreprise et l’école, de favoriser les échanges de savoir-faire entre ces leaders et les jeunes pour les aider à mieux appréhender le monde du travail. Les  thématiques seront diverses: le parcours personnel et professionnel de l’intervenant, ses leçons de vie,  des exemples de développement commercial de son entreprise, la recherche de financement, la communication, les nouvelles technologies...
Ce  n’est pas le seul objectif  visé par Birrou. «Nous visons également à valoriser et à faire connaître ces entrepreneurs marocains, célèbres ailleurs mais peu connus au Maroc», explique le ministre. D’ailleurs, ce dernier a invité, en tête d’affiche, Ahmed Yanouri, un jeune Marocain ayant débuté sa carrière aux Etats-Unis dans le Texas. Cet entrepreneur, originaire de Berkane et spécialisé dans la restauration et le tourisme, est également très actif dans la société civile en Amérique et au Maroc. Il est d’ailleurs l’instigateur de la première association marocaine dans  l’Etat du Texas.
Du côté de Injaz Al-Maghrib, cette action s’ajoute à 8 autres programmes qui ciblent la promotion de l’entrepreneuriat. Créée en 2007 par le groupe SNI, cette association reconnue d’utilité publique a dispensé des formations pour plus de 50.000 étudiants et élèves, grâce à 1.750 conseillers bénévoles. Dans les cinq années à venir, son PDG, Mhammed Abbad Andaloussi, veut quadrupler  le nombre de bénéficiaires des programmes de l’association. La SNI a d’ailleurs décidé, lors de son conseil d’administration fin septembre dernier, de consacrer son effort RSE au soutien de l’entrepreneuriat des jeunes à travers l’association.
Mehdi LAHDIDI  
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc