Régions

Al Haouz
Des arbres plantés pour compenser le carbone

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:4572 Le 21/07/2015 | Partager
Don de 46.800 DH de l’ambassade de Suisse à Rabat
Plantation de 10.280 arbres fruitiers
Au bénéfice des familles des zones rurales de la région

Compenser ses émissions de carbone est un premier geste en faveur de l’environnement. L’ambassade de Suisse à Rabat

Le don de 46.800 DH de l’ambassade de Suisse à Rabat, en compensation des émissions de carbone dues au transport de ses employés, a permis la plantation de 10.280 arbres fruitiers, au bénéfice d’habitants de zones rurales

vient d’octroyer un don de 46.800 DH en réparation des émissions de CO2 liées au transport de ses employés. Cet argent a ainsi pu permettre à 44 écoles primaires et secondaires du Maroc rural de planter 10.280 arbres fruitiers, notamment des oliviers, noyers, amandiers, grenadiers, figuiers, agrumes et arganiers, mais aussi des plantes aromatiques et médicinales comme le romarin, le thym et l’origan. Une action qui entre dans le cadre du Projet Sami, initié par la Fondation du Haut Atlas (FHA) et destiné à appuyer l’éducation et les économies locales des zones rurales marocaines. Tout en restant axé sur les activités de plantation et l’écologie locale, ce projet s’est élargi pour inclure le développement des infrastructures scolaires afin de rendre les écoles rurales plus hospitalières pour les élèves et pour les enseignants. En effet, pour les bénévoles, l’instauration d’un environnement favorable à l’apprentissage augmente les taux de fréquentation scolaire, améliore la qualité de l’apprentissage et augmente la probabilité que les écoliers poursuivent leur scolarité dans des niveaux supérieurs. Ce sont ainsi quelque 8.620 écoliers qui ont été directement sensibilisés puisqu’ils participent à la création et à l’entretien de ces pépinières d’arbres bio. L’espoir est de leur transmettre une approche respectueuse de l’environnement en adoptant à vie des comportements qui protègent notre planète, comme le recyclage et la gestion des déchets. Leurs familles sont également bénéficiaires de cette démarche puisqu’elles tirent profit des récoltes, s’octroyant des revenus de base.
Un pas vers des partenariats durables entre les écoles et les familles d’agriculteurs pour promouvoir de nouveaux projets de développement agricole à travers tout le Royaume. Et plus généralement, un pas vers plus d’autonomie pour les habitants et une sensibilisation à l’engagement des jeunes générations.

 

Qui est Sami?

Un petit garçon de 3 ans, aujourd’hui disparu suite à un cancer. Son père, le docteur Rachid El Kouhen, a voulu rendre hommage à ce jeune fils déjà passionné par la nature, en lançant avec la FHA cette initiative qui vise à inculquer aux

>

jeunes l’amour des arbres et de l’environnement. En 2013, le projet avait permis la plantation de 5.300 arbres fruitiers avec la participation de 28 écoles rurales, mais aussi la construction d’un logement d’instituteur à l’école Mabard, l’installation de 4 latrines dans l’établissement Arabat et la construction de 2 salles de classe dans les villages de Rhahla et de Labrabish, dans la province de Rhamna.

 

Portrait de l’initiateur

Depuis sa création en l’an 2000, la Fondation du Haut Atlas, une association maroco-américaine non gouvernementale à but non lucratif, soutient les communautés marocaines à identifier et à mettre en œuvre des projets de développement par la planification participative. Créée par d’anciens volontaires du Corps de la Paix, la Fondation du Haut Atlas facilite actuellement des projets en matière d’agriculture bio, d’eau potable, d’irrigation, de coopératives de femmes, de développement de l’éducation pour les jeunes, de formation participative et de responsabilisation politique.

De notre correspondante, Stéphanie JACOB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc