Competences & rh

Analyse/DRH
Les profils de demain

Par Karim Agoumi | Edition N°:4518 Le 05/05/2015 | Partager
Publication des résultats de la troisième étude sur les formations de l’ANDRH

D’ici cinq ans, les directeurs des ressources humaines seront de plus en plus tournés vers l’extérieur, mobilisés sur les enjeux d’innovation digitale ou collaborative et beaucoup moins sur leurs missions traditionnelles telles que le contrôle de gestion ou encore la gestion du risque. C’est en tout cas ce que révèlent les résultats de la troisième édition de l’étude sur les formations RH, menée par l’association ANDRH et par le cabinet de conseil en management Inergie, qui vient d’être publiée dans le numéro d’avril de Liaisons Sociales Magazine. Une étude menée auprès de professionnels de la fonction RH, membres de l’ANDRH, sur un échantillon de près de 213 DRH et dont l’objectif est avant tout de déterminer le profil du DRH du futur.
 Le DRH de demain sera orienté avant tout sur la stratégie et la performance RH d’après 52% des interrogés ainsi que sur la gestion des emplois et le développement des compétences. Près de 49% des sondés ont quant à eux répondu qu’ils devraient plus se focaliser d’ici cinq ans sur des missions d’innovation digitale et collaborative et 47% ont précisé que la transformation de la fonction RH et la conduite du changement feront partie de leurs domaines de prédilection.
L’étude dévoile également que les dirigeants en ressources humaines  seront moins portés à l’avenir sur les missions traditionnelles comme les relations sociales, le contrôle de gestion et le bilan social, le droit social et la gestion des risques RH ou encore la gestion de l’emploi.
Les qualités recherchées en situation de recrutement ou de formation évolueront également au fil des prochaines années. Les profils du futur devront ainsi répondre aux besoins actuels tout en sachant s’adapter aux missions de demain. Ainsi, les DRH devront se montrer de fin stratèges selon 78% des personnes interrogées et devront faire preuve de proactivité, d’anticipation et d’innovation d’après 45% des sondés. Ils posséderont également d’importantes qualités managériales et seront attendus sur l’audit social ainsi que sur la RSE selon respectivement 42 et 38% des personnes interrogées.
Les cursus de formation initiale connaîtront également une évolution sensible d’ici cinq ans. D’après 61% des interrogés, les profils de DRH demandés seront ceux issus de formations à dominante pratique comprenant plus de 70% de cours assurés par des professionnels. L’accent sera mis avant tout sur des programmes regroupant à la fois technicité et approche stratégique de la fonction.
K. A.
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc