Competences & rh

C’est parti pour l’Académie du e-commerce

Par L'Economiste | Edition N°:4163 Le 03/12/2013 | Partager
Des centres de formation ouvriront dans plusieurs villes
La Fnem lance également un site de e-recrutement
26 autres projets pour le secteur en gestation

Une croissance de 78% est prévue dans le e-commerce cette année. Le chiffre d’affaires pourrait atteindre les 22 milliards de DH. Le paiement par carte (5% du total), lui, atteindra le seuil de 1 milliard de DH

Le e-commerce se développe à toute vitesse au Maroc. Cette année, le secteur atteindra les 22 milliards de DH, selon la Fédération nationale du e-commerce au Maroc (Fnem), soit une hausse de 78% sur un an. Les paiements par carte bancaire, qui représentent en fait 5% du chiffre d’affaires global, dépasseront, pour leur part, le seuil de 1 milliard de DH. Toutefois, le secteur manque de compétences à même d’accompagner son développement. «Il y a un an nous avons rencontré d’énormes difficultés pour trouver des experts. Nous avons donc été obligés de recourir à des profils étrangers», relève El Amine Serhani Al Idrissi, président de la Fnem. C’est la raison pour laquelle la Fédération a décidé de lancer la «e-commerce Academy», en partenariat avec le spécialiste français en la matière, «La cantine des Savoirs».
Le coup d’envoi en a été donné la semaine dernière à Casablanca. Le premier centre de formation ouvrira ses portes au Technopark de Casablanca. Un deuxième suivra à Rabat en janvier prochain. D’autres seront lancés sur plusieurs villes, comme Marrakech, Agadir et Tanger. «L’objectif est de former des profils rapidement opérationnels, grâce à un accompagnement personnalisé. Le cursus est ouvert aux commerçants, salariés d’entreprises et jeunes diplômés», précise Antony Glaziou, directeur de l’académie.
La formation est payante, elle coûte 13.900 DH (avec une réduction de 2.000 DH pour les membres de la Fnem). «Néanmoins les entreprises peuvent bénéficier d’une prise en charge partielle voire totale du coût par l’OFPPT», annonce Glaziou. Pour faciliter les démarches, la  Fédération est en train de préparer une convention avec l’Office afin de prendre en charge à son niveau toutes les procédures. 
Les cours durent 70 heures (sur 10 jours) durant lesquelles les candidats (entre 7 et 12) doivent gérer des projets concrets.
La Fnem a initié un 2e projet, un site de recrutement en ligne de spécialistes du e-commerce, «ecom-job.ma», en partenariat avec Stage Maroc. «Cette interface mettant en relation candidats, recruteurs et écoles offre des fonctionnalités inédites, telles que la gestion automatisée des candidatures, la programmation d’entretiens en ligne ou encore la notation des profils», explique Youssef Amakrane, responsable des relations entreprises à stage.ma.
La Fnem ne compte pas en rester là. Elle prépare actuellement 26 autres projets. Chaque mois, deux d’entre eux seront annoncés.


Ahlam NAZIH

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc