Médias

L’Economiste rafle le trophée des Victoires de la Presse

Par L'Economiste | Edition N°:3932 Le 19/12/2012 | Partager
Khadija Masmoudi remporte le prix du «meilleur article francophone de l’année»
Consécration d’une enquête autour du tabou de l’avortement

La journaliste Khadija Masmoudi recevant le prix de la Wan Ifra  des mains d’Olivier Bourgeois, DG. La cérémonie de remise des prix s’est déroulée lundi 17 décembre à Lyon

«Prix du Meilleur article de l’année». Une distinction internationale du premier quotidien économique du Maroc. L’Economiste vient de remporter,  lundi 17 décembre à Lyon, le prix des Victoires de la Presse, de l’Association mondiale des journaux et des éditeurs des médias d’information, la Wan-Ifra. Une organisation qui représente plus de 18.000 publications, 15.000 sites Web et plus de 3.000 sociétés de médias dans plus de 120 pays.
La cérémonie de remise des trophées des Victoires de la Presse s’est tenue lundi soir dans le prestigieux hôtel de Région et l’Abbaye Paul Bocuse. Et c’est pour la deuxième année consécutive que le groupe Eco-Médias, éditeur de L’Economiste, a été nominé dans deux catégories de ce qui est considéré comme étant le plus grand rendez-vous annuel de la presse francophone. Pour cette édition des Victoires de la Presse, c’est Khadija Masmoudi qui a remporté le trophée «du meilleur article de l’année» pour son enquête intitulée: «Avortement au Maroc: Un tabou et beaucoup d’hypocrisie». Un exercice qui rentre dans le cadre des Enquêtes taboues, investigation hebdomadaire publiée tous les vendredis par L’Economiste. «C’est un grand honneur pour moi de recevoir le prix du meilleur article de la Wan-Ifra. Je suis particulièrement fière d’avoir ce prix cette année qui coïncide avec l’anniversaire des 21 ans de L’Economiste. Un anniversaire qui intervient après 21 ans d’efforts ininterrompus et de combats pour les valeurs universelles de liberté», témoigne Masmoudi. Quant à la thématique de l’article primé (l’avortement), son auteur estime «qu’il ne s’agit pas de donner des leçons ou de s’inscrire dans des schémas préétablis, mais une manière de parler de toutes ces femmes qui avortent et qui continuent de souffrir en silence». Et d’ajouter, «cette liberté commence dès la sensibilisation des filles à l’école». A noter que dans la short liste des nominés de la catégorie de ce prix «du meilleur article», figuraient TF1, Le Monde et Mondadori (Magazine Closer). L’Economiste était aussi nominé pour le trophée du «projet industriel». Un prix qui est revenu finalement à Nice Matin. Les autres trophées sont décernés notamment  à L’Express (trophée de l’nnovation marketing), Le Figaro.fr (trophée du site Web), Science & Vi e (trophée de l’Application smartphone et tablette numérique), prix du Rayonnement francophone (La Presse-Canada), prix de la Liberté de la presse (La Gazette-Sénégal)… «Ces trophées ont pour but de valoriser les initiatives particulièrement pertinentes dans le domaine de presse tant au niveau éditorial que technologique quelle que soit la famille de presse», précisent les organisateurs du prix de la Wan-Ifra. L’édition 2012 des Victoires de la Presse a été coprésentée par Anne Glemarec, journaliste à EuroNews, et François Guttin Lombard, chef de l’information au Progrès. Quant au jury, il a été présidé par Jean Miot, ancien président du SPQN (Syndicat de la presse quotidienne française), de la Fédération nationale de la presse française, du Conseil de surveillance du Figaro et de l’Agence France Presse.
La consécration de L’Economiste, qui est aussi une distinction des journalistes marocains, n’est pas la première. A travers le groupe Eco-Médias, le Maroc a déjà été primé l’an dernier en remportant le trophée de l’Innovation éditoriale.
Outre le prix de l’Innovation éditoriale du groupe Eco-Médias et du Meilleur article 2012 de la Wan-Ifra, L’Economiste a à son actif une série de distinctions et de prix prestigieux. Parmi ces consécrations, figurent le prix CNN de la presse francophone (2005) qui est revenu à la journaliste Nadia Lamlili, le prix national de la presse (édition 2006) remporté par Fayçal Faquihi ou encore le prix de la presse (catégorie Enquête & Reportage-2009) revenu à Amin Rboub. Le groupe Eco-Médias, en tant qu’éditeur du quotidien Assabah, a également reçu de nombreux prix au Maroc et au Moyen-Orient, dont le prix de l’Enquête remis à Doha Zineddine et ceux de la Photographie reçus par Majid Bziouat, Mustapha Cherkaoui, Ahmed Jarfi.

Réseau Wan-Ifra

Basée à Paris en France et à Darmstadt en Allemagne, avec des filiales à Singapour, en Inde, Espagne, France et Suède, la Wan-Ifra est l’association mondiale des journaux et des éditeurs de médias d’information (Word association of newspapers and news publishers). Elle est issue de la fusion de l’Association mondiale des journaux et de l’IFRA, l’Organisation mondiale de recherche et de services pour l’industrie de la presse. Elle représente plus de 18.000 journaux, 15.000 sites Web et plus de 3.000 sociétés dans plus de 120 pays.

 

A. R.
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc