Culture

«Come to my home», bienvenue aux artistes du monde

Par | Edition N°:3872 Le 21/09/2012 | Partager
Une initiative de Driss Alaoui Mdaghri, du 4 au 14 octobre
Bénévolat, logement chez l’habitant, solidarité… le concept
Arts plastiques, ateliers ludiques, musique, conférences… au programme

En lançant le concept «Come to my home», Driss Alaoui Mdaghri veut rapprocher les cultures par le dialogue et l’échange culturel

ALORS que certains cherchent à diviser les civilisations, à travers un mauvais film ou des caricatures d’une qualité douteuse, d’autres ont une démarche plus positive. Heureusement! C’est dans cette philosophie que s’inscrit le concept «Come to my home» (Viens chez moi!), un évènement culturel et artistique destiné «à mélanger les arts, les cultures et les nationalités». Et que l’on doit à Driss Alaoui Mdaghri, sous l’égide de la Fondation des cultures du Monde. Programmé du 4 au 14 octobre «Come to my home» invite des talents de tous horizons à partager leur passion dans différents lieux de Casablanca. Le concept repose aussi sur le séjour en famille dans les pays d’accueil pour les artistes étrangers «afin qu’ils vivent de l’intérieur et pleinement en phase avec la culture locale».
Une riche programmation est proposée pour cette première édition. Expositions, ateliers artistiques, conférences, actions caritatives, spectacles, etc. Des manifestations originales initiées et coordonnées par des acteurs de la vie culturelle et associative ou des personnalités en fonction de «leur centre d’intérêt et expertise». «L’idée de ce concept est née suite à des rencontres au fil de manifestations culturelles auxquelles j’ai assisté à travers le monde», explique Driss Alaoui Mdaghri. Ce dernier, touche-à-tout, ne cesse de multiplier les expériences «sans se préoccuper des frontières qui brident la créativité». Il explore, par conséquent, tous les domaines, de l’enseignement à la politique. Professeur, créateur d’entreprises et plusieurs fois ministre, il est aussi président du jury du Prix de L’Economiste.
La réussite du projet repose sur la bonne volonté des participants. Certains ouvrent grand leur maison pour héberger les invités et/ou leurs espaces  de rencontres (Villa Amal, L’Oliveraie de Casablanca,  Bouskoura, COC tennis), d’autres offrent de leur temps… Les artistes aussi participent bénévolement à cette manifestation à but non lucratif. En effet, en dehors de l’aspect ludique et convivial, la rencontre se mobilise pour les associations Solidarité féminine, SOS Villages d’enfants Maroc, Association Al Ikram et Cœurs de femmes».  Les fonds qui seront récoltés leur seront versés. 
L’évènement «Come to my home» sera inauguré par le vernissage de l’exposition de peinture de Driss Alaoui Mdaghri, le 4 octobre à 19 h. Vernissage qui sera accompagné au koto par Akane Nijtsu. Une exposition de bijoux chinois, réalisés par l’artiste Jiarong Wu Kobilinsky, est également prévue. Les deux manifestations resteront ouvertes jusqu’au 14 octobre, à la Villa Amal, au quartier Californie, à Casablanca.  Suivront, à partir du 6 octobre, une exposition et l’observation d’oiseaux du Maroc, des ateliers de découverte du yoga, des soirées musicales  avec le concours de la Confrérie des compagnons de Gutenberg. Au menu aussi, des circuits de découverte du patrimoine de Casablanca, des lectures poétiques, des ateliers de cuisine, de percussions, d’échecs… Une palette de manifestations diversifiées qu’il est possible de consulter sur le site internet: www.cometomyhome.ma. Attention, pour participer aux activités, il faut s’inscrire. Et certaines sont payantes.
Enfin, le concept imaginé par Driss Alaoui Mdaghri trouve déjà écho dans d’autres pays. Les amis et artistes participant à la première opération se proposent eux-aussi d’accueillir chez eux l’évènement. Ainsi, le prochain rendez-vous est fixé du 8 au 10 mars 2013, sur la Côte d’Azur, en France. C’est Jiarong Wu Kobilinsky qui invite chez elle et chez ses amis d’autres artistes représentant différentes nationalités et cultures.
Fatima EL OUAFI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc