Régions

Agadir
Nouveaux masters à la Faculté des lettres

Par L'Economiste | Edition N°:3858 Le 03/09/2012 | Partager
L’établissement propose désormais huit masters spécialisés
Objectif: mieux coller à l’environnement de la région

L’objectif de la démarche est aussi de répondre aux attentes des lauréats pour une meilleure insertion dans le monde du travail

La Faculté des lettres et des sciences humaines de l’Université Ibn Zohr d’Agadir renforce son offre en formation. L’établissement annonce à l’occasion de la rentrée 2012-2013 deux nouveaux masters spécialisés. Il s’agit de «Métiers et pratiques des médias» et «Enseignement de l’anglais comme langue étrangère et technologie de l’information et de la communication». Cela porte ainsi à huit le nombre de formations du genre mises en place dans l’établissement. Coordonné par le professeur Omar Abdouh, le premier master dédié au domaine des médias a pour mission d’accompagner, dans le sillage de la régionalisation, la réforme du champ médiatique par la formation de profils opérationnels, est-il indiqué.
Il est question aussi de doter les étudiants de bases théoriques et d’outils pratiques communs aux métiers des médias leur permettant de maîtriser la technologie en la matière tant au niveau des écrits qu’à celui de l’image et du son. Composés de 13 modules au total, soit 1.430 heures étalées sur 2 ans, stages compris, la formation est dispensée en quatre semestres. Le deuxième master en question, coordonné par le professeur Youssef Tamer, se propose de fournir aux licenciés en langue et littérature anglaises une formation polyvalente et pluridisciplinaire. Et ce pour les préparer aussi bien à des opportunités d’emploi qu’à la possibilité de poursuivre des études supérieures dans le même domaine. Cette formation s’organise en sessions d’automne et de printemps pendant lesquelles sont dispensés deux modules par session.
A noter que la Faculté des lettres d’Agadir a déjà mis en place ces dernières années six masters. Il s’agit de «Le discours légal et les questions contemporaines», «Langue amazighe: variation dialectale et aménagement linguistique», «Tourisme et communication», «Communication des organisations», «Migrations et développement durable» et «Etudes comparées». L’objectif de la démarche est de renforcer davantage l’ouverture de l’université sur son environnement socioéconomique et culturel immédiat et de répondre aux attentes des lauréats. Dans l’établissement, les ambitions du corps professoral et des dirigeants de l’université sont grandes. Mais la Faculté des lettres, à l’instar des autres établissements d’Ibn Zohr, souffre d’un sureffectif d’étudiants et d’un faible taux d’encadrement.


De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc