Entreprises

Jorf Lasfar, un vrai pôle industriel

Par L'Economiste | Edition N°:3684 Le 23/12/2011 | Partager
Plusieurs projets inaugurés par SM le Roi jeudi 22 décembre
Un investissement de 40 milliards de DH en tout

En tout et pour tout, ce sont pas moins de six projets actuellement en cours de réalisation à Jorf Lasfar pour une enveloppe de 40 milliards de DH

LA visite royale à la province d’El Jadida, hier jeudi, a permis de consacrer et de mettre les projecteurs sur une multitude de projets structurants en cours au niveau de la plateforme de Jorf Lasfar. D’un coût global de 40 milliards de DH, il s’agit de six projets actuellement en cours. Le plus important concerne sans doute l’installation d’une nouvelle usine d’acide phosphorique et d’engrais. A capital maroco-brésilien (le groupe OCP et le groupe brésilien Bunge), l’entité nécessitera un investissement de plus de 2,7 milliards de dirhams. BMP, pour «Bunge Maroc Phosphore», sera installée au cœur de l’ensemble industriel du groupe OCP .
Le site comportera, entre autres, une unité de production d’acide phosphorique de 375.000 tonnes par an et une unité de production d’engrais d’une capacité de 610.000 tonnes par an. Dans les détails, elle permettra une production de 340.000 tonnes d’engrais mono-ammonium phosphate et 270.000 tonnes d’engrais triple super phosphate. Au final, elle devrait couvrir près de 70% des besoins d’importation de Bunge Fertilizantes en produits phosphatés pour le marché latino-américain. Si le projet est important, c’est également par le nombre d’emplois créés: 340 postes d’emploi directs.
L’autre projet inauguré par le Roi est le nouveau terminal polyvalent du port de Jorf Lasfar, réalisé pour un investissement de 434 millions de DH. Il traitera un trafic annuel d’environ 2 millions de tonnes. Répondant aux standards internationaux, l’infrastructure initiée par l’Agence nationale des ports comportera un linéaire de quai de 310 mètres, pouvant recevoir des navires de 60.000 tonnes. Le terminal entend appuyer le développement des activités du port de Jorf Lasfar qui assure un trafic de 17 millions de tonnes par an soit 24% du trafic portuaire national.
Parmi les autres projets figure l’extension de l’usine d’engrais (2,1 milliards de DH), l’aménagement d’unités de stockage et d’utilités (10 milliards de DH), mais aussi la création de quatre nouvelles usines de production d’acide et d’engrais (22 milliards de DH), la construction d’une usine de dessalement de l’eau de mer (2,7 milliards de DH).
En effet, de nouvelles unités d’acide phosphorique et d’engrais seront mises en place dont deux sont déjà en construction. Chaque unité coûtera 5,5 milliards de DH et aura une production d’un million de tonnes d’acide phosphorique, la première unité entrera en service en 2013.

A. N.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc