Régions

Législatives
Akhannouch en campagne à Tiznit

Par | Edition N°:3660 Le 21/11/2011 | Partager
Plus de 8.000 personnes à son meeting à Tafraout
Cinq listes dans la province pour deux sièges

Ambiance de fête au meeting d’Akhannouch à Tafraout. Il est soutenu par Mezouar, Amina Benkhadra et Mohamed Aujjar

Oudadden, Tabaamrant, concert de musique sur la place publique… la sortie de Aziz Akhannouch mardi dernier dans la ville de Tafraout s’apparentait à une grande fête. Le politicien, tête de liste RNI dans la province de Tiznit, était en force ce jour-là dans la ville de ses origines. Il était accompagné de Amina Benkhadra, Mohamed Aujjar et même Salaheddine Mezouar a fait le déplacement dans la contrée pour soutenir le ministre de l’Agriculture et de la pêche dans sa campagne électorale. Les notables originaires de la contrée, tels que la famille Bicha, étaient aussi ce jour-là aux côtés d’Akhannouch. Pour ces invités de marque, l’accueil des habitants de Tafraout, présents par milliers, était véritablement chaleureux, raconte un observateur qui a assisté au meeting. Même les habitants des autres communes de la province étaient là. Les organisateurs de la rencontre avancent un chiffre de 8.000 personnes présentes. Il faut dire qu’au-delà d’être enfant de la région, Aziz Akhannouch a à son actif de nombreuses réalisations dans cette zone pendant ses mandats de président du conseil régional du Souss-Massa-Draâ. Il est ainsi considéré comme un des favoris dans cette course électorale dans la province de Tiznit. Abdeljabar Kastalani, tête de liste du PJD et député sortant de la province de Tiznit, a aussi toutes ses chances dans cette course. Le candidat du parti de la lampe est enseignant de profession et occupe le poste de secrétaire régional du parti dans le Souss-Massa-Draâ. Dans cette province, ce sont en fait cinq candidats qui sont dans la course aux deux sièges que compte la circonscription. Sont aussi
candidats dans cette province, Fayçal Doumixa du parti de l’Istiqlal, Ahmed Bellouch du PDN et Lahcen Bounouari de l’USFP.
Cette zone compte plus de 12.000 électeurs dont les attentes sont grandes car la province est essentiellement rurale. Dans la province de Tiznit, on estime que 75% de la population totale vit dans le rural contre seulement 43% au niveau national. La zone souffre donc de fortes contraintes, tel l’enclavement. La réalisation de routes provinciales reliant les douars des communes que compte la province s’avère donc indispensables sans compter le renforcement des routes régionales et provinciales qui se sont dégradées suite à des inondations lors des fortes pluies de l’an dernier. Les besoins sur le plan éducation et couverture médicale sont aussi grands. En un mot, ce que veulent les habitants de la contrée, c’est une amélioration de leurs conditions de vie et cela passe par la création d’emplois et le développement économique.

De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc