International

Des fonds pour favoriser les investissements en Afrique

Par L'Economiste | Edition N°:5384 Le 01/11/2018 | Partager
Ceci grâce à l'initiative Compact with Africa
Le Maroc y adhère pleinement
mohamed_benchaaboun_et_angela_merkel_084.jpg

Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, salue la chancelière allemande Angela Merkel. Il a accompagné la délégation marocaine au sommet sur l’investissement tenu dans le cadre de l’initiative du G20 Compact with Africa (Ph. AFP)

Lors du sommet à Berlin (30 octobre 2018) sur les investissements privés en Afrique, appelé Compact with Africa, Angela Merkel a annoncé la création d'un fonds d'un milliard d'euros. Il est censé favoriser les investissements de petites et moyennes entreprises (PME) européennes en Afrique.

En parallèle, un réseau offrant des conseils aux investisseurs potentiels sera créé, notamment pour aider les entreprises allemandes sur place. Berlin oeuvre à nouer des partenariats pour encourager l'investissement avec le Maroc, l’Éthiopie et le Sénégal, a assuré la chancelière allemande.  Participant au sommet à Berlin, le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, a appelé notamment «les investisseurs allemands à saisir les opportunités qu'offre le Maroc, notamment dans les secteurs émergents comme l'automobile, l'aéronautique, l'électronique et les énergies renouvelables où l'Allemagne est très avancée et dispose d'une grande expérience…».

D’ailleurs, son ministère et le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement d’Allemagne ont signé, mardi 30 octobre, une déclaration d’intention conjointe portant sur le lancement des discussions au titre du «Partenariat pour encourager les réformes», dans le cadre de l’initiative du G20 Compact with Africa.

«Le Royaume est disposé à partager le savoir-faire de son secteur privé avec les pays africains en partenariat avec l’Allemagne, dans le cadre de cette initiative», a indiqué pour sa part le ministre délégué chargé de la coopération africaine, Mohcine Jazouli s'exprimant lors d'une rencontre-débat organisée à Berlin. L’initiative constitue, pour lui, une «opportunité à saisir en vue de rehausser le niveau d’engagement du secteur privé allemand en Afrique».

Cela peut se faire, à travers la définition et le développement de programmes conjoints, la mise en place de nouvelles réglementations et la mise en œuvre des réformes. «La CGEM veut adopter une approche participative avec les entreprises allemandes visant à aller ensemble vers le continent africain», a souligné de son côté le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, pour qui une coopération tripartite Maroc-Afrique-Allemagne est très souhaitable. Le patron des patrons a tenu des réunions avec des représentants du patronat en Allemagne.

F. Z. T. avec agences

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc