Régions

Tamesna: Le plan de relance en marche

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5232 Le 19/03/2018 | Partager
Près de 50.000 habitants avec 36 équipements publics déjà opérationnels
Hôpital, campus universitaire, centres sociaux… les projets en cours
tamesna.jpg

Pour la promotion de l’activité économique au niveau de la nouvelle ville de Tamesna, il a été procédé à l’aménagement d’une zone industrielle. Celle-ci a connu un franc succès avec plusieurs sociétés déjà opérationnelles (Ph. NEA)

Après Oujda, le Groupe Al Omrane a choisi la nouvelle ville de Tamesna pour abriter, vendredi dernier,  la 2e étape des forums de la convergence. Un évènement marqué par la présence de Fatna Lkhiyel, secrétaire d’Etat chargée de l’Habitat, qui a rappelé que la réussite des projets urbains reposait sur une bonne gouvernance effectuée en coordination avec les différents intervenants et qui serait par la suite évaluée pour en vérifier l'efficacité. Cette rencontre a été également pour les responsables d’Al Omrane de faire le point sur l’avancement du plan de relance de la ville de Tamesna lancé en 2013 pour insuffler une nouvelle dynamique à cette ville. Onze ans après sa création, Tamesna abrite actuellement près de 50.000 personnes, précise Badre Kanouni, président du Groupe Al Omrane. Grâce au plan de relance avec une enveloppe de plus 500 millions de DH, elle constitue aujourd’hui un modèle de convergence qui implique l’ensemble de partenaires, est-il indiqué.

Aménagement récréatif

En matière d'avancement des projets, le groupe annonce que 36 équipements publics, dont des écoles et infrastructures socioculturelles, sont déjà opérationnels et 10 autres en cours. Parmi eux, un hôpital et un campus universitaire. En 2018, il est prévu de lancer la construction de trois centres sociaux au profit des personnes en situation de handicap, de femmes et d'enfants. En mai prochain démarreront les travaux de l’aménagement récréatif du périmètre forestier à Tamesna. Sinon, le groupe Al Omrane a tenu à rappeler ses réalisations au cours de cette dernière décennie au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra. Au total, plus de 400 projets ont été menés pour un investissement de près 15 milliards de DH. «En principe, le rôle d’une ville ne se limite pas à garantir seulement le logement, mais également la promotion des activités économiques avec des opportunités d’emploi pour ses habitants», rappelle Abdessamad Sekkal, président de la région de Rabat-Salé-Kénitra. Sur ce registre, les responsables d’Al Omrane tiennent à rappeler le franc succès qu’a connu la zone industrielle aménagée à la sortie de la ville. Les prospections sont en cours pour l'acquisition d'un terrain qui abriterait la deuxième tranche de ce site. Les efforts se poursuivent à travers plusieurs projets pour améliorer la liaison de la ville avec son environnement. Sur ce volet, la région a demandé à l’ONCF de prévoir une desserte par rail reliant Témara à Tamesna.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc