Société

Soutien des migrants: L’Entraide nationale s’engage

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5195 Le 25/01/2018 | Partager
Des conventions signées avec des partenaires étrangers
Elles portent sur l’intégration sociale et économique des migrants
Des actions déjà initiées à Rabat

Bilanhonorable pour la stratégie nationale d’Immigration et d’Asile, spécialement en matière de régularisation des migrants sub-sahariens, leur permettant une meilleure intégration. Cependant, d’énormes efforts restent encore à faire en ce qui concerne la protection sociale et humanitaire des migrants qui se trouvent au Maroc en situation difficile.

L’Entraide nationale figure parmi les rares acteurs actifs dans ce chantier profitant de l’expertise cumulée en matière d’aide et d’assistance fournies aux Marocains en situation précaire. «Notre mission d’assistance sociale nous interpelle également sur l’aide à apporter aux migrants dont le nombre ne cesse d’augmenter ces dernières années dans notre pays», rappelle Abdelmounaïm Madani, directeur de l’Entraide nationale.

L’expérience de cet organisme lui a permis de contracter des conventions au profit des migrants avec des partenaires étrangers. «Dans le cadre de notre coopération avec l’Union européenne, on vient de décrocher pour la première fois une convention qui a fait l’objet d’un appel à projet», se félicite Mohammed Hakam Kettani, responsable du dossier migration à l’Entraide nationale.

La convention a été signée en décembre dernier et sera mise en application à partir du mois prochain, ajoute-t-il. Elle porte sur l’intégration des migrants sur le plan socio-économique à travers notamment la formation professionnelle. L’organisme dispose d’un réseau de plus de 1.600 centres dédiés qui sont ouverts également aux migrants. Mais une partie d’entre eux abandonnent la formation, parce qu’ils ont besoin d’argent pour vivre: alors ils mendient ou travaillent dans l’informel.

Rabat mène une expérience intéressante dans ce domaine à travers le centre de formation par apprentissage d’Alkari appartenant à l’Entraide nationale. L’établissement donne la possibilité aux migrants de suivre une formation pour l’obtention du diplôme de qualification en deux ans ou celui d’apprentissage en une année.

Ils ont le loisir d’investir différentes filières: menuiserie aluminium, réparation auto, bâtiment, coiffure ou encore, tôlerie. «Ce centre adopte une formation alternée dont 80% chez des professionnels, ce qui facilite le recrutement des stagiaires», indique un responsable de l’Entraide nationale de la région de Rabat.

Le nombre des inscrits au centre d’Alkari durant l’année 2016/2017 a atteint 63 bénéficiaires. L’Entraide nationale est impliquée également dans un projet de coopération avec l’UE dont le chef de file est une association italienne. Ce programme porte sur le développement d’activités génératrices de revenus au profit des migrants dans les régions de Rabat et Tanger. La mise en œuvre de ce programme démarre en février.

Deux autres projets de partenariat sont en cours de finalisation. L’un avec la coopération belge portant sur l’intégration socio-économique au niveau de l’axe Rabat-Casablanca. Et l’autre avec la coopération Suisse dont l’objectif est d’assurer l’intégration sociale des migrants et le renforcement des capacités de l’Entraide nationale.

Absence d’associations

migrants-095.jpg

Dans le domaine du soutien et la protection sociale des migrants, on assiste à une faible implication et présence du tissu associatif local pour soutenir les actions menées par les acteurs publics. Ce constat est confirmé à Rabat à travers le calvaire de plus de 200 migrants regroupés dans la zone Al Kamra. Après leur évacuation d’un terrain de sport , ces migrants n’ont plus de refuge pour passer la nuit. «Dans ce climat glacial, on arrive difficilement à survivre que grâce à des aides distribuées auparavant par l’Entraide nationale et le soutien de quelques bienfaiteurs qui nous fournissent de la nourriture et l’habillement», raconte Mustapha, un migrant de Guinée Conakry.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc