SOLUTIONS & CO by sparknews

De la canne à sucre et du café pour du combustible

Par African BUSINESS | Edition N°:5136 Le 27/10/2017 | Partager

Une montagne de feuilles et de tiges de canne à sucre s’entasse derrière la sucrerie Muhoroni au sud-ouest du Kenya. En général, ces sous-produits de l’agriculture atterrissent avec ceux du café, dans les sites d’enfouissement ou servent d’engrais.
 Situé dans le quartier de Westlands à Nairobi, Lean Energy Solutions, fournisseur d’énergies alternatives et société de conseil, a trouvé un nouvel usage aux déchets agricoles générés par la culture du sucre et du café.

Elle les valorise sous la forme de briquettes combustibles baptisées «Lean Briqs», une alternative plus propre et écologique aux sources d’énergie riches en carbone, comme le gaz et le gazole. La culture du sucre et du café pèse dans l’économie kényane. Selon Dinesh Tembhekar, qui a créé l’entreprise en 2006, les bûches sont également relativement bon marché. Elles font baisser les factures d’électricité des clients jusqu’à 25%.

L’entreprise réalise la totalité de sa production sur son site de Nairobi. Elle supprime ainsi les coûts de transport et la pollution et fournit des emplois aux habitants des environs. «La production d’une tonne de bûches engendre douze jours de travail pour un Kényan et réduit les émissions de CO2 d’une tonne», explique-t-il.

Pour fabriquer ses briquettes combustibles, Lean Energy Solutions associe déchets de sucre de canne et de café à certains sous-produits agricoles – sciure de bois, cendres de houille et eau. Encore humide, cette mixture organique traverse un immense séchoir équipé d’un compresseur intégré. Le mélange final est ensuite tassé sous la forme de briques extrêmement compactes. Brûlées dans un four ou une chaudière, elles serviront à produire de l’électricité.

Chaque jour, la société reçoit 80 tonnes de débris et fabrique quelque 40 tonnes de briquettes pour 14 entreprises, au Kenya et en Tanzanie – notamment Unilever, Coca-Cola, Pepsi et le fabricant de textiles Spinners & Spinners. La société réalise également des audits énergétiques pour le compte d’autres entreprises.

Lean Energy Solutions compte aujourd’hui 15 collaborateurs, uniquement au Kenya, en majorité des femmes. Cette petite équipe sert une cause bien plus vaste. Elle ne le sait probablement pas, mais sa réputation a déjà fait le tour de l’Afrique de l’Est. La réussite de Lean Energy Solutions n’est pas passée inaperçue: la société a notamment ramené au Kenya le prix africain des «Bonnes pratiques en matière de préservation du climat» et le prix KPMG des 100 meilleures petites et moyennes entreprises kényanes en 2013 et 2014. Elle reste l’une des quelques rares sociétés africaines en dehors de l’Afrique du Sud à avoir adopté un modèle d’économie circulaire.

Tournée vers l’avenir, Lean Energy Solutions s’est récemment engagée dans le secteur de l’énergie solaire. Au milieu de l’année 2017, elle a mis sur le marché un kit solaire pour particuliers et un système d’éclairage public photovoltaïque pour les communautés et les foyers kényans actuellement privés d’électricité.

african_business.jpg
 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc