Entreprises

Transport durable: La Suède brigue le marché

Par Reda BENOMAR | Edition N°:5114 Le 27/09/2017 | Partager
L’expérience de Stockholm mondialement reconnue
L’écosystème de transport durable à l’étude

Le Maroc cherche sa voie en matière de transport durable et compte pour cela s’inspirer d’expériences étrangères réussies. Pourquoi pas la Suède, dont le modèle est mondialement réputé comme étant le plus écologique. Pour cela, un séminaire co-organisé par le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique, et l’ambassade de Suède le 20 septembre a été l’occasion d’échanger autour du sujet.

Alors même que le Maroc souhaite créer son réseau de BHNS (bus à haut niveau de service) et qu’il compte introduire le concept du Vélib’ à partir de l’année prochaine, la possibilité de s’inspirer du modèle de Stockholm s’avère alléchante. Les panels programmés portaient notamment sur les modèles de gestion du domaine du transport durable ainsi que la gestion des flux et de la sécurité des transports au Maroc et en Suède.

D’ailleurs, les géants suédois Volvo et Scania ont répondu présent à l’appel de l’ambassadrice du pays au Maroc, Erika Ferrer. «Ce séminaire vise à renforcer les liens entre les acteurs principaux du secteur en Suède et au Maroc, et permettre d’avancer ensemble sur ce chemin», explique-t-elle. Ces géants de l’automobile sont venus présenter leurs modèles de véhicules BRT (bus rapid transit), des bus énergétiquement économes mais dont le coût d’investissement est conséquent.

«Nous souhaitons investir, mais le frein est le ticket d’entrée ainsi que le coût d’exploitation», confie un membre du ministère de l’Equipement, en aparté. «Pour Casablanca, l’on parle d’un besoin de 1.000 bus. Un seul bus électrique coûte 6 millions de DH, c’est 3 fois plus onéreux qu’un bus normal. Nous envisageons actuellement l’utilisation de véhicules hybrides ou un fonctionnement parallèle du thermique et de l’électrique. Le projet étant toujours en phase d’étude, la décision ne sera prise qu’en 2018, continue notre source.

Ericsson, autre acteur suédois de poids implanté au Maroc, était aussi présent. Il a fait valoir sa collaboration avec des acteurs télécoms locaux tels que Maroc Telecom. Le groupe a aussi présenté ses axes de développement qui incluaient l’internet des objets et la 5G. Alors que ses compatriotes Volvo et Scania sont en forme et engrangent des bénéfices historiques, le géant suédois Ericsson éprouve des difficultés depuis quelques années, mais tente quand même de se greffer au projet.

Des pistes aussi à exploiter chez Kapsch TrafficCom, le spécialiste de l’IT appliquée au domaine des transports. L’entreprise autrichienne travaille sur l’optimisation de l’utilisation des infrastructures de transport, l’amélioration de la sécurité ainsi que dans le développement des services. Ce qui serait d’un grand renfort pour la toute jeune expérience marocaine.

Les nouvelles mesures

Au cours de cette réunion, les responsables sont revenus sur les grands chantiers de Casablanca, tels que la construction et l’aménagement de la desserte Nord (Port/ZLMF Zenata) ou encore la construction du pont à haubans à Sidi Maârouf. Mais il y a aussi du nouveau: des mesures viennent d’être  prises afin de faciliter la mise en place du transport durable. Il s’agit de la suppression de la vignette pour les véhicules électriques ou encore la baisse du droit de douanes pour les véhicules propres (de 17,5% à 2,5%). La création d’une étiquette permettant l’identification du carburant utilisé par chaque véhicule pour un contrôle des émissions polluantes plus sévère ainsi que la mise en place de l’Agence de sécurité routière au Maroc étaient également à l’ordre du jour.
Des projets qui ont été présentés tour à tour par les personnalités présentes comme Abdelkebir Zahoud, wali de la Région Casablanca-Settat, et Khalid Cherkaoui, secrétaire général du département de l’Equipement. Le parterre était aussi composé  des représentants de la SNTL, de l’ONCF ainsi que de l’ADM.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc