International

Plan climat: La fin des hydrocarbures en France

Par Amine SAHRANE | Edition N°:5102 Le 08/09/2017 | Partager
Hulot espère que d’autres pays prendront exemple
La neutralité carbone visée à l’horizon 2050

La France veut prendre les devants dans la lutte contre la pollution. Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a présenté mercredi 6 septembre au conseil des ministres, un projet de loi mettant fin à la recherche et à l’exploitation des hydrocarbures en France à l’horizon 2040. Les concessions d’exploitation déjà existantes ne seront pas renouvelées au-delà de cette date. La production de pétrole devrait de ce fait s’étendre jusqu’à cette date.

Cette nouvelle loi fait suite au 5e rapport du GIEC(1), indiquant qu’il faut renoncer à l’exploitation au minimum de 80% des ressources d’hydrocarbures pour atteindre l’objectif fixé par l’accord de Paris (limiter la hausse de la température à 2 °C). La nouvelle réglementation intervient dans cette optique en interdisant l’exploitation des hydrocarbures. Dans le cas contraire, de nouveaux permis de recherche pourraient être accordés, ce qui aura pour effet de prolonger la production au-delà de 2050.

Selon l’AFP, le gouvernement souhaite l’adoption du texte avant la fin de l’année. Cité par son porte-parole Christophe Castaner, Emmanuel Macron s’est félicité du fait que la France soit «à l’avant-garde de cette ambition (d’en finir avec les hydrocarbures) qui doit être celle de la France et doit être celle du monde». Néanmoins un effort de relativisation demeure nécessaire. La production d’hydrocarbures en France ne constitue que 1% de la consommation totale des énergies du pays. Les industriels français d’hydrocarbures destinent la majorité de leur production à l’exportation. La France, dont l’initiative est plus que louable, ne perd donc pas au change.

Le plan climat a été lancé le 6 juillet 2017 par Nicolas Hulot. Il est orienté autour des thématiques suivantes: rendre irréversible la mise en œuvre de l’accord de Paris ; améliorer le quotidien de tous les Français ; en finir avec les énergies fossiles ; être le numéro 1 de l’économie verte ; encourager le potentiel des écosystèmes et de l’agriculture, et intensifier la mobilisation internationale sur la diplomatie climatique.

Dans cette optique, le Plan climat prévoit de viser la neutralité carbone à l’horizon 2050. Pour atteindre cet objectif la France s’engage à mettre fin à la vente de voitures essence ou diesel d’ici 2040, afin d’encourager les constructeurs automobiles à innover sur le segment énergies renouvelables. Le gouvernement compte également planifier l’arrêt de l’utilisation du charbon dans la production de l’électricité.

Bien sûr, le plan prévoit d’accompagner les citoyens français dans cette transition. Enfin, la France se fixe pour objectif de faire disparaître dans 10 ans les «passoires thermiques», qui sont des logements qui, «mal isolés, conduisent à la précarité énergétique» précise le ministère.

---------------------------------------------------------------------------

(1)    Groupe d’experts intergouvernemental du climat: le GIEC a été créé en 1988. Il a pour mission d’évaluer objectivement l’information scientifique sur le changement climatique.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc