Culture

Musée de Maroc Telecom: Plus de 200 ans d’histoire

Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:5058 Le 05/07/2017 | Partager
De l’ère des anciens moyens de communication aux innovations
L’espace muséal didactique et interactif rassemble une riche collection d’objets
La première centrale téléphonique introduite à Tanger en 1883

Inauguré en 2001, le Musée de Maroc Telecom est un espace qui ne manquera pas de raviver des souvenirs chez les anciennes générations et certainement surprendre les plus jeunes. Premier musée du genre au Maroc, son objectif est de mettre en lumière l’évolution technologique et institutionnelle des télécommunications en général, et au niveau national en particulier.

A travers une riche collection d’objets, cet espace, qui se veut avant tout didactique, a été conçu pour être un vrai lieu d’apprentissage. «Il est important que ce musée soit interactif pour susciter de l’intérêt. Et surtout chez la nouvelle génération», précise Ech Cherki Dahmali, commissaire du Musée de Maroc Telecom.

Dans ce musée interactif, le visiteur est invité à manipuler les divers objets qui fonctionnent encore parfaitement pour la plupart, et même les plus anciens pour ceux qui souhaitent remonter dans le temps. La scénographie du musée propose un parcours chronologique et thématique démarrant avec l’espace des précurseurs dédié aux anciens moyens de communication et l’avènement du télégraphe électrique.

«Ce qui est intéressant pour le Maroc, c’est que 7 ans seulement après son invention, la première centrale téléphonique était introduite à Tanger en 1883», précise Ech Cherki Dahmali. La visite se poursuit avec l’espace de l’invention du téléphone comprenant une réplique fidèle du premier téléphone inventé en 1876 par Graham Bell, que le visiteur peut bien évidemment tester. Une documentation sur la première ligne téléphonique installée au Maroc en 1883 est également présentée.

Du télex à l’Internet

«Dans les années 80, Abdeslam Ahizoun, directeur de l’ONPT à l’époque, a eu l’idée de garder un spécimen de chaque technologie à travers les régions», raconte le commissaire du musée. Les technologies de commutation téléphonique manuelle et automatique qui étaient utilisées dans le réseau marocain sont à découvrir, même les chaises d’époque sont exposées dans cette salle dans laquelle figurent aussi des photographies de l’époque.

Dans un registre plus technique, un espace est dédié aux systèmes de transmission terrestre et sous-marine rassemblant les différentes générations de câbles, d’outils et d’appareils de test et de mesure. La téléphonie publique n’est pas en reste avec une collection d’anciens taxiphones. L’exposition met aussi en lumière d’anciens appareils relatifs au télex et à Internet introduit respectivement au Maroc en 1950 et 1995.

A travers une documentation textuelle, une section s’intéresse par ailleurs à l’évolution institutionnelle des télécommunications nationales depuis la première institution de la Poste du Makhzen en 1892 à nos jours. Ce même espace est aussi consacré à la radiodiffusion qui a vu le jour au Maroc en 1928. Le parcours s’achève sur une salle qui projette le visiteur dans le futur, présentant en vidéo l’avenir des télécommunications notamment avec la technologie de l’hologramme.

La technologie est très présente au sein de ce musée scientifique, dès l’entrée, plusieurs photos anciennes tirées des archives du musée sont consultables sur une tablette géante. Des terminaux sont mis à disposition pour une visite guidée en arabe, en français et en anglais. Des dispositifs sont également disponibles pour les non-voyants et les malentendants. Un écran tactile devrait être bientôt installé retraçant l’histoire des télécommunications au Maroc.

Initialement situé près du siège de Bank Al-Maghrib, le musée investi en 2013 une partie du rez-de-chaussée de la tour Maroc Telecom sur l’avenue Annakhil à Rabat. Le musée est accessible gratuitement du mardi au samedi de 9h à 17h. Pour plus d’informations se rendre sur le site www.museemaroctelecom.ma.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc