De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5057 Le 04/07/2017 | Partager

• 4 banques marocaines dans le classement The Banker
Quatre marocaines figurent dans les 25 plus grandes banques africaines selon le nouveau classement de The Banker. Il s’agit d’Attijariwafa bank (AWB), classée 4e sur le continent avec un tier 1 évalué à 3,57 milliards de dollars, du groupe BCP (6e, 3,25 milliards de dollars), de BMCE BoA (11e, 2,05 milliards) et de Crédit Agricole du Maroc (23e, 643 millions de dollars). A l’échelle mondiale, AWB est 289e sur les 1.000 établissements classés. BCP est 307e, BMCE BoA 442e et Crédit Agricole du Maroc 863e. À noter que la cuvée africaine est une nouvelle fois dominée par l’Afrique du Sud et le Nigeria. E.M.G.

• Le sud-africain EOH décroche le statut CFC
Casablanca Finance City (CFC) tient son premier pensionnaire sud-africain. A travers sa filiale Conso’System, EOH s’implante au Maroc après l’obtention du statut CFC. Le spécialiste du conseil et l’outsourcing technologique en Afrique vise, à travers ce bureau, à se positionner sur tous les pays d’Afrique francophone aussi bien dans le secteur privé que public. Créée en 2008, Conso’System Africa est partenaire du géant des progiciels SAP. Elle a accompagné les plus grands groupes marocains dans le déploiement des solutions SAP dédiées au reporting et à la gestion de la performance. M.A.B.
• ALM: Abdelouahed El Alami reprend du service
Abdelouahed El Alami revient par la grande porte à Aluminium du Maroc. Après avoir été évincé de la présidence de manière incompréhensible (cf. L’Economiste du 14 juin 2016), le fondateur de ALM retrouve tout naturellement sa place. La dernière réunion du conseil d’administration, qui s’est tenu jeudi 29 juin, a permis de rétablir Abdelouahed El Alami dans ses fonctions de PDG. Son fils, Sharif El Alami, lui assurera la vice-présidence et Benoît Vaillant conserve son poste de DG délégué. M.A.B.

• Plus de 6.000 dentistes  dans l’escarcelle de la CIMR
L’Ordre national des médecins dentistes (ONMD) et la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraite (CIMR) viennent de signer une convention de partenariat. Cet accord vise à assurer à plus de 6.000 médecins dentistes du secteur libéral une couverture de retraite adaptée et personnalisée. La convention devra permettre aux allocataires de bénéficier d’une série de prestations, en adhérant au produit Al Moustakbal individuel. M.K.

• La vice-Première ministre québécoise au Maroc
Une importante délégation canadienne, menée par la vice-Première ministre du Québec, Lise Thériault, effectuera une visite de travail au Maroc cette semaine, du 6 au 8 juillet. Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une mission économique et diplomatique au Maghreb, destinée à la promotion de l’entrepreneuriat féminin. Lise Thériault rencontrera plusieurs hauts responsables, dont la patronne des patrons, Miriem Bensalah Chaqroun. A.Na

• Omar Faraj à la Chambre belgo-luxembourgeoise
Le directeur général des impôts est l’invité, ce mardi 4 juillet, de la Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise autour d’une rencontre sur la loi de finances 2017. Omar Faraj devrait répondre aux questions de l’assistance sur l’actualité fiscale. La rencontre se tient à l’hôtel Riad Salam à partir de 8h30. A.S.

• Jettou au Parlement aujourd’hui
Les deux Chambres du Parlement tiennent aujourd’hui une séance commune. Prévue à 18h30, elle sera consacrée à la présentation du rapport 2015 de la Cour des comptes, par son président Driss Jettou. M.A.M.
• Les financements de la Berd pour la PME
Le conseil régional de l’Ordre des experts-comptables Casablanca et Sud organise, jeudi 6 juillet, une rencontre sur les produits de financement de la Berd dédiés aux PME. H.E.

• Ecole publique: Les réinscriptions ouvertes
C’est ce mardi 4 juillet que les réinscriptions au primaire et au collège pour la rentrée 2017-2018 démarrent. Elles se poursuivront jusqu’au 10 juillet. Les lycéens, eux, pourront se réinscrire du 15 au 20 juillet. La rentrée scolaire est programmée le 7 septembre prochain. A.Na

• Casa-Tramway: La 2e ligne sur les rails…
Le projet de réalisation de la 2e ligne de tramway à Casablanca avance conformément au planning initial, selon la SDL Casa-Tram. A ce jour, près de 15,8 km font l’objet de travaux de pose des rails et autres systèmes (énergie, billetterie, lignes aériennes …), soit 97% du linéaire reliant les facultés à Lissasfa et bd Anoual à Sidi Bernoussi en passant par Aïn Sebaâ. Quant au revêtement de la plateforme, il est réalisé à 54%. Les travaux de façade à façade entamés en mai 2016 sont, pour leur part, à un taux d’avancement de 43%. A.E.

• 2e ligne tram: La 1re rame arrive bientôt
Casa-Transports va réceptionner ce mois-ci la 1re rame de la 2e ligne du tramway. Celle-ci mobilisera en tout 25 rames doubles. C’est le groupe français Alstom qui a décroché ce contrat d’une valeur de plus de 1 milliard de DH (cf. édition du 14 octobre 2015). C’est une version «améliorée» de l’actuel tramway qu’on verra circuler sur la 2e ligne à sa mise en service en octobre 2018. A.E.
• Al Hoceïma: Le dispositif sécuritaire s’allège
Le dispositif sécuritaire mis en place dans le cadre des événements d’Al Hoceïma a commencé à être allégé, selon le gouverneur de la province, Farid Chourak. Ce dernier intervenait lors d’une réunion de travail avec le ministre du Tourisme, Mohamed Sajid, concernant les mesures d’urgence pour le développement du secteur (voir aussi page 7). La présence des forces de l’ordre a ainsi été réduite à sa plus simple expression à la place Mohammed VI et à Imzouren. Selon le gouverneur, il s’agit de signaux envoyés pour aider à rétablir la confiance et à calmer les esprits dans la ville. A.A.

• Affaire CGI: Une nouvelle audience aujourd’hui
Après deux comparutions les 14 mars et 2 mai derniers, l’ex-DG de CDG, Anas Houir Alami, et l’ex-DG de CGI, Mohamed Ali Ghannam, sont convoqués pour une nouvelle audience de leur procès ce mardi 4 juillet à la Cour d’appel de Fès. Les deux hommes, poursuivis avec 25 autres suspects, dans l’affaire CGI Madinat Badis à Al Hoceïma, sont accusés de «constitution de bande criminelle, faux et usage de faux, et dilapidation des deniers publics». Pour rappel, c’est suite au travail de la commission mixte Intérieur-Finances, la BNPJ, l’IGF (Inspection générale des finances) et l’IGAT (Inspection générale de l’administration territoriale) que les responsables de CDG et CGI avaient été convoqués pour la 1re fois en octobre 2014. Y.S.A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc