Culture

Rencontres avec Leïla Slimani, Goncourt 2016

Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:5055 Le 30/06/2017 | Partager
leila_slimani_055.jpg

Lors de sa dernière rencontre avec le public marocain, Leïla Slimani avait présenté «Chanson douce» devant une salle archicomble. Le lendemain de cette présentation qui s’était tenue à Casablanca, c’était la consécration pour la jeune écrivaine, qui décrochait le Goncourt, le prix littéraire le plus prestigieux.

Dans le cadre de sa saison culturelle, l’Institut français du Maroc organise une petite tournée avec l’auteure qui fera découvrir et surtout redécouvrir son deuxième roman «Chanson douce» paru aux Editions Gallimard, primé en 2016. Les rencontres prévues à Rabat (le 6  juillet à 18h30 à la Bibliothèque nationale) et Casablanca (le 7 juillet à 19h30 à l’Institut français) seront animées par l’actrice et journaliste Fatym Layachi, et seront ponctuées de lecture d’extraits du roman. À Tanger, la rencontre aura lieu à l’hôtel Minzah à 19h.
 Le public aura le plaisir d’assister à un dialogue entre deux Goncourt marocains, Leïla Slimani et Tahar Ben Jelloun, autour de la question «Comment écrire et publier un livre?». Chacune des rencontres sera suivie d’un moment d’échange avec l’écrivaine et d’une séance de dédicaces. 

Le roman  de Leïla Slimani qui était également en lice pour le Renaudot et le Flore, s’inspire d’un fait divers, un double infanticide dans les beaux quartiers de New York. L’auteure dissèque avec subtilité l’ambiguïté des sentiments, cocktail explosif de haine, d’envie et d’affection qui unit la nourrice à ses patrons, et ausculte la société contemporaine dans ses contradictions.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc