Régions

Fès: L'Espagne s'invite à l'Ensaf

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5030 Le 24/05/2017 | Partager
Les étudiants célèbrent le partenariat entre les deux pays
«Edifier un avenir meilleur au profit des jeunes générations», selon l'ambassadeur espagnol

Les étudiants de l’Ecole nationale des sciences appliquées de Fès (Ensaf) ont réussi leur journée culturelle hispano-marocaine, tenue dernièrement dans les locaux de leur établissement, hébergé jusqu’ici dans une ancienne usine d’armement (la Simef).

En effet, les futurs ingénieurs de l’Ensaf ont, récemment, célébré le partenariat Maroc-Espagne, à travers un événement culturel d’envergure. Ateliers de langue espagnole, culture marocaine, art culinaire, exposition de photos, spectacle de Flamenco et conférence-débat, étaient au programme.

Présent à cette rencontre, Ricardo Diez-Hochleitner, ambassadeur d’Espagne au Maroc, a rappelé le rapprochement culturel entre le Maroc et l’Espagne et les relations bilatérales entre les deux pays. «A travers cette journée, nous amorçons un rapprochement pour édifier un avenir meilleur au profit des jeunes générations, c’est-à-dire les étudiants», a indiqué le diplomate. Ce n’est pas seulement une proximité géographique (14 km) qui lie les deux pays. Entre l’Espagne et le Maroc existent un partenariat stratégique et une relation bilatérale qualifiée d'exemplaire.

L’évolution de la consultation politique marquée par la tenue régulière des réunions de haut niveau, la coopération économique équilibrée et complémentaire qui ne cesse de se développer, des flux touristiques qui grimpent et des rapports culturels et scientifiques sont autant d’éléments dont l’Espagne et le Maroc sont «énormément fiers», a souligné Ricardo Diez. Pour lui, «Ce n’est pas fortuit si l’entente institutionnelle célèbre le 250e anniversaire du traité du commerce avec le Maroc. Nos deux pays sont des piliers importants dans l’entente entre le nord et le sud de la Méditerranée».

Sur le plan économique, 42% des touristes espagnols (2 millions) qui visitent le Maroc y reviennent. Avec 12,5 milliards d’euros d’échange/an, le Maroc est le 2e partenaire de l’Espagne. Quelque 18.878 entreprises espagnoles exportent au Maroc. «Nous sommes présents dans le textile (Zara), l’automobile, l’offshoring, l’agriculture et l’hôtellerie…mais ce n’est pas assez», estime Ricardo Diez. Et de conclure: «nous avons décelé de nouvelles pistes à fructifier: le Maroc doit regarder vers l’Amérique latine et l’Espagne vers l’Afrique. Pour notre pays, le Maroc constitue la porte d’entrée vers le continent africain».

D'une ancienne usine à un «vrai» bâtiment

L’Ecole nationale des sciences appliquées de Fès (Ensaf) célèbre cette année son 10e anniversaire. Sa vocation, selon Khadija Essafi, directrice de l’établissement, est de former des ingénieurs d'Etat, hautement qualifiés, dans les spécialités les plus ouvertes, à même de subvenir à la carence en personnel d'encadrement dans des domaines où le besoin est grandissant. Or, l’école d’ingénieurs est hébergée jusqu’ici dans une partie de l’ancienne usine d’armement, la Simef, à proximité de la ZI d’Aîn Chkef. Certains de ses étudiants, de la première année, sont formés à la faculté de médecine. Une situation qui leur cause un grand désagrément, surtout en période d’examen. Pour remédier à cette situation, le Souverain avait lancé en 2011 la construction de l’Ensaf, sur la route d’Imouzzer. Aujourd’hui, le nouvel établissement est fin prêt. Il devrait recevoir ses premiers étudiants dès la prochaine rentrée.

De notre correspondant,
Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc