×
Soutenable
Soutenable Par Meriem OUDGHIRI
Le 09/02/2023

Les prix des fruits et légumes ont quasiment atteint l’Everest. De nombreuses raisons sont avancées. Le premier coupable est assurément l’inflation qui n’en finit pas... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

ANP : le trafic portuaire en baisse

Par L'Economiste| Le 26/11/2022 - 11:04 | Partager
ANP : le trafic portuaire en baisse

Le trafic transitant par les ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP) a atteint un volume global de plus de 74,03 millions de tonnes à fin octobre 2022, en baisse de 1,9% par rapport à la même période de l’année précédente.

Concernant les flux des échanges, les importations se sont établies à 47,72 millions de tonnes à fin octobre dernier, en hausse de 5%, tandis que les exportations se sont élevées à 22,65 millions de tonnes, en baisse de 17,9%, ressort-il des dernières statistiques de l’ANP sur l’activité des ports.

En dépit d’une légère baisse de son activité (0,9%) durant les dix premiers mois de 2022, Jorf Lasfar occupe toujours la première place avec une quote-part de 39,3% du trafic global, ce qui représente un volume de plus de 29 millions de tonnes de marchandises ayant transité par ce port.

De son côté, le port de Casablanca concentre 29,3% du trafic global assurant un volume de plus de 21,7 millions de tonnes à fin octobre 2022. Ce port connaît par ailleurs un recul de 11,1% de son activité par rapport à la même période de l’année dernière.

Avec une part de 10,7%, les ports de Safi sont en troisième position enregistrant près de 4,9 millions de tonnes de marchandises pour le port de Safi ville (en baisse de 10,2% de son activité par rapport à la même date de l’année dernière) et plus de 3 millions de tonnes pour le nouveau port de Safi.

La quatrième place revient au port d’Agadir qui détient une quote-part de 7,2% générant un trafic de plus de 5,3 millions de tonnes de marchandises. A fin octobre 2022, ce port affiche une hausse de 18,4%.

Occupant une part de 6,3% de l’activité, le port de Mohammedia se classe cinquième (plus de 4,68 millions de tonnes), suivi par le port de Nador (4,2%) qui a accusé une baisse de 1,1% avec un volume de trafic qui atteint plus de 3,09 millions de tonnes.

S’agissant du port de Laâyoune qui contribue à hauteur de 2,2% de l’activité, il génère un volume de 1,63 million de tonnes à fin octobre 2022 (en baisse de 5,6% par rapport à la même date en 2021).

Les autres ports (Tan-Tan et Dakhla) représentent 0,8% du trafic. Durant les dix premiers mois de l’année 2022, le volume de marchandises ayant transité par le port de Dakhla s’élève à 523.786 tonnes (en hausse de 8,5%) contre 102.922 tonnes pour le port de Tan-Tan.

Pour le trafic roulier, qui représente 1,1% de l’activité, il a connu une hausse de 10,1% à fin octobre 2022 avec un volume de 716.211 tonnes.