×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Un troisième Etam prévu à Rabat

    Par L'Economiste | Edition N°:1784 Le 07/06/2004 | Partager

    . Les franchisés viennent d’acquérir deux points de vente au futur Mega MallUn mois après leur installation à Rabat, les franchisés de l’enseigne d’habillement française Etam viennent d’acquérir deux lots au complexe commercial Mega Mall (cf. www.leconomiste.com) pour l’ouverture d’une boutique de prêt-à-porter, sur une surface de 200 mètres carrés et un autre commerce dédié aux “lolitas” à travers le label Tammy. Quant au deuxième point de vente après celui de Casablanca, situé sur le boulevard huppé Fall Ould Oumeir, dans le quartier en vogue du haut Agdal (l’équivalent du boulevard Zerktouni ou Massira Al Khadra à Casablanca), il vient de boucler un mois d’activité. Un mois qualifié de concluant, selon ses promoteurs. Si, à Casablanca, ces derniers se sont sentis à l’étroit, dans la capitale ils ont pu acquérir “un local plus spacieux et dans un emplacement stratégique”. En effet, le nouveau magasin, qui s’étend sur 300 mètres carrés, est situé sur une des artères les plus prisées de Rabat et, bien avant l’arrivée d’Etam, plusieurs franchises s’y sont installées. Pour les besoins de leur installation, les promoteurs ont déboursé une enveloppe globale de 8 millions de DH, dont 5 millions pour l’achat du local. La boutique Etam est partagée en trois rayons: le prêt-à-porter, la lingerie et le Tammy, pour les jeunes filles de 8 à 16 ans. Pour les premières semaines, le plus gros du chiffre d’affaires a été réalisé au niveau de la lingerie (50%). Elle est talonnée par le prêt-à-porter (35%) et le Tammy (15%). Selon Cedric Moyal, gérant d’Etam à Rabat, le renouvellement des produits s’effectuera quatre fois par saison dans chaque ligne de vêtements. Quant au personnel, il est composé de 15 personnes pour une clientèle jeune pour la plupart. Enfin, les responsables tablent sur le marketing direct à travers des cartes de fidélité de sa clientèle. A. B. A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc